Forum des syndicats : Le Snapap dénonce une tentative d'interdiction

Elwatan; le Jeudi 13 Mai 2010
1

Après les lieux publics, les autorités veulent, semble-t-il, élargir l'interdiction de rassemblement et d réunion même dans les salles.
Pas, bien sûr, dans les salles publiques qui n'ouvrent jamais leurs portes aux partis de l'opposition et aux syndicats autonomes. L'interdit pourrait concerner même les salles privées. En effet, le propriétaire de la Maison des syndicats (une salle louée par le Snapap) aurait été convoqué, hier, par la wilaya d'Alger et il serait sommé d'empêcher la tenue d'une activité syndicale ou autre dans ce local. Cette convocation, qui intervient à la veille de la tenue du 1er Forum syndical social maghrébin, est interprétée comme «une volonté déguisée d'interdire cette rencontre prévue pour les 14 et 15 mai».

«Le propriétaire de la salle a été convoqué par les services de la wilaya d'Alger. Il affirme que le wali, le chef de daïra et le commissaire de police l'ont menacé de procéder au scellé de la salle si jamais des réunions y sont organisées», a déclaré Rachid Malaoui, secrétaire général du Snapap. Affirmant que le forum est toujours maintenu, M. Malaoui précise que «la salle en question est une propriété du Snapap qui l'a louée pour une période de cinq ans». La convocation du propriétaire est une tentative d'intimidation, soutient-il. Ayant appris l'information, le FFS réagit et dénonce cette pratique. «C'est un acte inadmissible de persécution et d'intimidation qui vise à entraver la tenue de ce forum. Encore une fois, les autorités de l'état d'urgence utilisent l'administration comme moyen de pression et de répression contre les organisations associatives et syndicales autonomes», lance le FFS dans un communiqué rendu public dans l'après-midi.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): M. M.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..