François connaît-il Ahmed ?

Elwatan; le Mercredi 19 Decembre 2012
1


Contrairement à juillet 1830, les descendants du duc de Bourmont de décembre 2012 ne viendront pas par la mer mais par les airs, en avion spécial. Ils n'accosteront pas à Sidi Fredj mais au couloir VIP de l'aéroport d'Alger, par où la délégation française devrait gagner la capitale turque où tout a été repeint sur le trajet, façades et passants triés. La route de l'aéroport, mais aussi Zighout Youcef, Larbi Ben M'hidi et Didouche Mourad, trois parmi les glorieux martyrs rafraîchis pour l'occasion. A Tlemcen, où M. Hollande devrait se recueillir sur la tombe de l'armée des frontières, tout a aussi été repeint et la ville, contrairement à Alger, a même décrété la journée de jeudi fériée, chômée et payée. Et pour cause, M. Hollande devrait aller à l'université pour se faire bombarder docteur honoris causa, s'ajoutant en tant que personnalité de premier plan au clan de l'Ouest.

Mais bien sûr, à Alger ou Tlemcen, il ne s'agit que de façade : donner un semblant de vie à un pâleur bien réelle, maquiller un vieux régime en faux jeune dynamique et nettoyer «win ichouf Ahmed», là où Ahmed peut voir. François Hollande, bien que son pays soit resté 132 ans en Algérie, ne connaît pas Ahmed et aucun guide local ne va lui expliquer de qui il s'agit car il sera surtout question de protocole et de symbolique entre un vieux couple qui a raté tout autant son mariage que son divorce. Le volet économique ayant été écarté de la visite pour des raisons de pudeur, les problèmes de pension alimentaire et de la charge des enfants seront reportés à une date ultérieure.

Seul avantage pour les indigènes : M. Sellal le décorateur d'extérieur et M. Benyounès son nettoyeur de surfaces vont enfin avoir du travail et pourront justifier leur salaire. Mais au départ de M. Hollande, ces indigènes qui auront été parqués, fichés et lavés à grande eau, se poseront encore la même question : quand le président algérien s'y est rendu en visite officielle, les autorités françaises ont-elles repeint Paris ?

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..