Gaguie, la mascotte ne sourit plus

Elwatan; le Mercredi 8 Fevrier 2012
1


Gaguie tablait sur les chaudes retrouvailles entre voisins en demi-finales, mais les Aigles du Mali et les Eléphants de Côte d’Ivoire ont gâché la fête prévue. Les supporters des deux pays co-organisateurs ne vibreront plus à l’apparition de Gaguie. Samedi et dimanche soir, leur fol espoir de franchir le cap des quarts de finale s’est brisé devant le mur malo-ivoirien.Malgré l’immense déception de l’élimination, les Gabonais sont restés dignes dans la défaite.

Ils ont été exemplaires en fin de match. Ils n’ont manifesté aucun signe de colère, ni à l’endroit de leurs joueurs ni de leurs vainqueurs qu’ils ont même applaudis. Le travail de sensibilisation entrepris par le Cocan et la Fédération gabonaise a porté ses fruits. Les supporters ont quitté le stade de l’Amitié sino-gabonaise dans le calme. Ils ont marché sur des kilomètres pour rejoindre leurs voitures et bus garés dans des parkings aménagés spécialement pour la circonstance, sans manifester aucun sentiment belliqueux à l’égard des grappes de supporters maliens agglutinés aux fourgons qui les ont transportés au stade.Les Gabonais, sans le vouloir, ont remporté la plus belle des victoires. Celle du fair-play.

Le football avait besoin de cette conduite civilisée après la tragédie de Port Saïd (Egypte) où plus de 70 supporters du Ahly du Caire ont laissé leur vie. Par les temps où les défaites des sélections et équipes représentatives provoquent parfois le chaos, les Gabonais ont administré à tous ceux qui suivent la CAN 2012 une belle leçon de sportivité et de fair-play. Des notions qui, malheureusement, se perdent de plus en plus. Rien que pour cela, le Gabon et la Guinée équatoriale ont largement gagné leur pari. Il reste à souhaiter que cet exemple fasse tache d’huile pour réconcilier le football avec ses vraies valeurs qui transcendent le résultat d’un
match, quelle que soit sa valeur.

Dans la nuit librevilloise qui n’en finissait pas, les supporters des Panthères ont été très dignes dans la défaite. Ce fait, extrêmement important, méritait d’être signalé. Il honore ses auteurs et le pays d’accueil.                              
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..