Ghardaïa : Le nouveau wali réserve sa première sortie à la daïra d’El Menéa

Elwatan; le Samedi 16 Novembre 2013
81069


Une visite consacrée aux deux communes constituant la daïra d’El Menéa, la plus éloignée, soit à 270 km du chef-lieu de wilaya, Ghardaïa. Accompagné des membres de l’exécutif et du P/APW, il a entamé sa tournée par la visite successive de deux exploitations agricoles privées (Hadjadj Lahoued et Bounaâma Abdelkrim) et du site d’implantation dans la zone d’activité économique d’une usine de fabrication de briques rouges par un investisseur privé de la région, ex-P/APC de la commune d’El Menéa. Il a ensuite inspecté les différentes installations de la nouvelle centrale turbine à gaz, d’une puissance de 3x10 mégawats et 2x5 mégawats, réalisée sur une surface de près de 6 hectares pour un coût de réalisation de 9 208 941 946 DA. Elle est destinée à assurer la sécurité de l’alimentation en énergie électrique à la région, face à la demande croissante résultant de l’implantation dans la région de plusieurs sites industriels, agricoles et domestiques.

Il s’est ensuite déplacé sur le site d’implantation de la nouvelle ville d’El Menéa, où il s’est enquis de l’état d’avancement des études pour le lancement de cet important pôle d’habitations, qui devrait insuffler une nouvelle dynamique à la région et l’arrimer au train de développement pour permettre à la population locale d’élever son niveau de vie. Divers projets de développement, relevant de plusieurs secteurs, tels que la jeunesse et les sports, la culture, les télécommunications, l’éducation, ont été visités par le nouveau wali, où quelquefois les responsables ont été incapables de répondre à ses questions, notamment au stade d’El Menéa, dont les besoins financiers pour son entretien sont totalement ignorés par ceux-là mêmes qui revendiquent une enveloppe pour remédier à son état de dégradation avancée, ce qui a irrité le wali qui a lâché, déçu : «Vous ne savez même pas ce qu’il vous faut. Vous êtes même incapables de donner un chiffre.»

Les sièges des APC de Hassi El Gara et de la daïra d’El Menéa ont aussi reçu la visite de Mahmoud Djemâa, qui a réitéré la volonté des pouvoirs publics au sujet de l’allègement des contraintes administratives pour l’établissement des documents officiels. Il a promis de mettre tous les moyens à la disposition des fonctionnaires pour leur permettre d’effectuer leur tâche dans les conditions idoines et ainsi faire pour que ces documents soient plus accessibles et délivrés dans des délais raisonnables aux citoyens. Cette visite, qui a été saluée par la population, s’est achevée par une rencontre avec la société civile, avec le wali au centre culturel de Hassi El Gara. La parole a été donnée aux différents représentants des associations et représentants de quartier qui ont longuement exposé leurs problèmes et les insuffisances dans leur vie quotidienne.

Malheureusement, la fin de cette rencontre a plus ou moins dérapé par des propos durs et un envahissement de la tribune où était assis le wali, ce qui a créé un moment de flottement. Il y a lieu de souligner l’absence totale des services de sécurité, qui ont abandonné le wali et sa délégation complètement submergés par un mouvement de citoyens hurlant chacun une revendication.
Le wali ne s’est extrait de ce flot humain que grâce au professionnalisme de ses trois gardes du corps et de son chef du protocole, qui se sont fermement opposés et démenés pour le protéger, puis l’engouffrer dans un véhicule et démarrer en trombe.
 

Categorie(s): actu sud

Auteur(s): K. Nazim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..