Guelma : Rififi à la ligue de karaté

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
1


Ce mouvement de protestation et revendication, nous dit-on, résulte d’une situation administrative impliquant directement le président de la ligue de karaté de Guelma. Ce dernier est accusé de cumul de fonctions. En effet, dans une correspondance adressée au DJS de Guelma ainsi qu’au ministre de tutelle, dont une copie nous a été remise par des présidents de clubs, ils réclament l’organisation d’une assemblée générale dans le but d’élire un nouveau président de ligue et par là même la démission de l’actuel qui cumulerait, selon les signataires, deux fonctions : celle de président de ligue de karaté de la wilaya de Guelma, et celle de membre du bureau de la fédération algérienne de karaté. Chose contraire à la réglementation en vigueur, expliquent les plaignants, d’autant que cette situation ne devrait pas avoir lieu.

«La commission chargée de l’élection des membres du bureau fédéral de karaté a été claire avant le dépôt des candidatures. Le postulant devait au préalable déposer sa démission en qualité de président de ligue», tiennent à souligner les contestataires, qui ajoutent : «Avec toutes les répercussions négatives, cette situation dure depuis plus d’une année à Guelma alors qu’elle a été réglée en temps opportun pour les présidents des ligues de Tlemcen, Alger, Boumerdes et Mostaganem, qui avaient postulé.» Quoi qu’il en soit, c’est un scandale, encore un autre qui touche, en l’espace de quelques jours, la fédération algérienne de karaté, après la découverte du pot aux roses de la délégation de l’équipe nationale de karaté-do qui s’est déplacée en grand nombre (76 membres au lieu de 47) à Guadalajara en Espagne pour le championnat du monde des jeunes. «Le ministre devrait y mettre de l’ordre», nous dit-on.                 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Karim Dadci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..