Henkel Algérie : Un chiffre d'affaires de 10,9 milliards de dinars en 2009

Elwatan; le Mercredi 12 Mai 2010
1

La filiale algérienne du groupe allemand Henkel a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 10,9 milliards de dinars en 2009, a annoncé hier son directeur général (DG), Michel Katlama, lors d'une conférence de presse, qu'il a animée à l'hôtel Sofitel.
Les ventes de cette société ont atteint 9,6 milliards de dinars, a ajouté le même responsable. Henkel, qui fête cette année dix ans de présence dans le marché algérien, se targue également d'avoir exporté pour 1 milliard de dinars durant l'exercice 2009. M. Katlama a révélé que le groupe allemand a investi près de 30 millions d'euros depuis 2000.
L'entreprise s'attend à une croissance de 10% pour l'année en cours. Elle table sur une évolution tout aussi positive avec un taux à deux chiffres pour les exportations. «L'unité de Réghaïa (Alger) est devenue en 2009 la plateforme d'exportation vers la Tunisie, d'où a été délocalisée l'usine de production de détergents liquides», a souligné M. Katlama. Depuis leur démarrage en 2008, le montant des exportations ne cesse de progresser. Il représente actuellement 10% du CA et 5 à 10% du volume global des exportations de l'Algérie en biens de consommation.

Le DG de la filiale algérienne reconnaît que les tentatives d'exporter vers les pays de l'Afrique subsaharienne, notamment le Sénégal, se sont soldées par un échec. «Nos produits ne sont pas adaptés à ces marchés», a-t-il expliqué. En revanche, l'activité des colles pour le grand public et les industriels donne entière satisfaction à cet opérateur économique qui s'est parfaitement adapté aux nouvelles mesures du gouvernement sur le commerce extérieur, selon M. Katlama.
Ce segment devrait enregistrer une croissance de 20% à moyen terme, a-t-il précisé. Le conférencier a annoncé que d'autres investissements sont prévus pour la production de détergents. Le dixième anniversaire de la création de Henkel Algérie sera marqué par le lancement de nouveaux produits dans un tout autre domaine, à savoir les insecticides.
La maison mère avait racheté la marque coréenne Combat qu'elle compte commercialiser dans tous les pays où elle est présente, dont l'Algérie.

Les aérosols seront fabriqués par un sous-traitant algérien sous le label Henkel, alors que les autres produits de la gamme seront importés de Corée, a indiqué M. Katlama. Henkel espère atteindre, dans un premier temps, au moins 10% des parts de marché. Selon la directrice du marketing, 75% des insecticides qu'on trouve sur le marché algérien sont produits localement et 25% sont importés. Le sous-traitant algérien, dont l'identité n'a pas été révélée, exportera vers la Tunisie, a-t-elle précisé. D'après le DG de Henkel Algérie, le bilan de 10 années de présence a été plus que positif, puisque la société est leader dans le secteur des détergents. «Nous sommes sur le marché le plus concurrentiel de la région en raison du nombre d’opérateurs. En Algérie, nous avons la plupart des opérateurs internationaux en plus des privés et de l'ENAD. La concurrence est extrêmement forte. Malgré cela, nous sommes dans une perspective de croissance», a-t-il signalé.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Nora Boudedja

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..