Heuraoua : Malaise autour de l’extension d’une mosquée

Elwatan; le Jeudi 8 Octobre 2015
1


Celui-ci a, en effet, dénoncé publiquement la «bureaucratie» de l’APC et à sa tête bien sûr la maire, allant jusqu’à appeler «les personnalités influentes» parmi les fidèles à «user de leur pouvoir ou de leurs relations» pour mettre fin aux agissements du maire, d’obédience MPA. Celle-ci, en fait, est mystérieusement à l’origine du blocage de l’autorisation d’extension de l’ancienne mosquée qui date de l’ère coloniale et qui est un bien privé waqf.

La commission chargée de gérer les affaires de la mosquée, selon l’un de ses membres, a présenté depuis plus d’une année, «un dossier réglementaire, en bonne et due forme, pour obtenir un permis de démolition et de construction avec des plans validés par un bureau d’étude, en vain».

Ces réaménagements, qui seront à la charge des citoyens, et non pas à la charge de l’APC, s’imposent au regard de «la population qui ne cesse de croître et qui demande aussi une nouvelle classe coranique pour les enfants», ajoute-t-on. «Ce n’est pas la première fois que les édiles de cette commune affichent un tel mépris vis-à-vis de ce type de projet. Cela est arrivé avec la nouvelle mosquée, située au centre ville,  il y a une dizaine d’années, avec un élu FLN cette fois, mais les choses ont fini par rentrer, heureusement, dans l’ordre», affirme un membre de la commission.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..