Infos dernière

Elwatan; le Dimanche 16 Mai 2010
1


-Mostaganem :
6 mois de prison contre
le directeur
de Réflexion

Le tribunal de Mostaganem vient de condamner le directeur général du quotidien Réflexion paraissant à Mostaganem, pour diffamation à l'encontre du maire de Aïn Boudinar. Ce dernier a déposé une plainte contre le journal pour diffamation, suite à la publication des propos d'un entrepreneur par lesquels ce dernier accusait le maire de cette petite localité de tentative de corruption. Dans son réquisitoire, le représentant du ministère public avait requis des peines d'un an de prison ferme à l'encontre de l'entrepreneur, du DG du journal et du journaliste ayant rédigé l'article en question.

Après délibération, les trois accusés ont été condamnés à une peine unique de six mois de prison ferme. Une peine qu'ils ont solidairement décidé de contester en interjetant immédiatement appel. L'article paru sur les colonnes du quotidien en date du 10 juin 2009 accusait le maire de Aïn Boudinar de tentative de corruption sur la personne de l'entrepreneur à qui le premier magistrat de la petite bourgade aurait réclamé la somme de 50 millions de centimes. Une accusation gravissime qui vient de faire l'objet d'une première condamnation.

- Aïn Témouchent :
La mer rejette
de la cocaïne

Vendredi, au crépuscule, la gendarmerie a mis la main sur 1 kg de cocaïne et 10 kg de cannabis, respectivement sur la plage de Sbiat dans la commune de M'saïd et à une vingtaine de kilomètres de cette localité, dans la commune de Bouzedjar, sur la plage de Madagh, à la frontière avec la wilaya d'Oran. Cette découverte a été effectuée comme d’habitude lorsque la mer est démontée et que le vent souffle. Cependant, c'est la première fois que la mer a rejeté de la cocaïne alors que jusque-là c'était de la résine de cannabis qui est récupérée et dont se débarrassent les narcotrafiquants dans des embarcations ultra-rapides utilisées pour le transport des stupéfiants en direction de l'Europe.

La question se pose alors de savoir si la cocaïne débarquée au Mali par les narcotrafiquants sud-américains a découvert un chemin par celui qu'emprunte le cannabis.
La brigade de gendarmerie d'El Amria a transmis un échantillon de la cocaïne pour analyse au laboratoire régional d'Oran. Cependant, pour l'heure, la gendarmerie n'a pas encore donné d’explications sur cette question.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): M. K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..