Intempéries à Jijel : Des familles sinistrées et des communes isolées

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
81090


La saison des pluies qui vient de faire son entrée par des intempéries dans la wilaya de Jijel a déjà signé ses premières catastrophes. Jeudi dernier, c’est un véritable sauve-qui-peut qui s’est emparé d’une cinquantaine de familles dans la commune rurale de Ouled Askeur, au sud du chef-lieu de la wilaya, contraintes de quitter leurs maisons à l’aube, après un glissement de terrain. Selon des informations concordantes, ce glissement s’est produit au lieudit Boussehoul, relevant la localité de Zouitna. Un mouvement de panique a vite gagné les familles habitant dans la zone touchée. Les secours sont arrivés sur les lieux, mais l’on affirme que les habitants concernés nécessitent des moyens de relogement pour quitter cette zone à risque. Les autorités communales ont vite réagi pour proposer un recasement provisoire dans les écoles.

Les autorités communales,  de daïra et les éléments de la Protection civile se sont rendus sur les lieux pour s’enquérir de la situation et des mesures urgentes à prendre. Beaucoup de sinistrés ont dans un premier temps trouvé refuge chez des proches. Ce vendredi, une commission technique dépêchée par le wali et conduite par le directeur de l’urbanisme et de la construction et composée d’ingénieurs, géologues et représentants du CTC (contrôle technique de la construction) ont mené un travail d’expertise sur la nature du glissement et au recensement des dégâts occasionnés aux habitations. D’un autre côté, sur demande du président de l’APC, le wali a donné son accord pour le recasement provisoire des familles sinistrées dans des logements réalisés à Ouled Askeur.

Dans la commune montagneuse de Ouled Rabah, à l’extrême sud de la wilaya de Jijel, à la lisière des limites administratives avec la wilaya de Mila, c’est le P/APC qui a lancé un appel d’alerte pour le désenclavement de cette région. Selon lui, c’est l’effondrement d’une partie de la route au niveau d’un tronçon du CW41 reliant cette commune au chef-lieu de la daïra de Sidi Marouf, qui a plongé dans un isolement quasi-totale la population. «Nous n’avons plus aucune autre issue de secours que de passer par la localité de Bainane dans la wilaya de Mila pour ensuite traverser des chemins sinueux et accidentés pour arriver à sortir vers la RN27», souligne-t-il.

La route en question est depuis l’été dernier au centre d’une polémique, après qu’elle a subi des dégradations sur plusieurs parties de son parcours, rendue impraticables par un incessant va-et-vient des poids lourds. Les dernières pluies ont fait subir des dégâts importants à cette route suite à un glissement de terrain qui s’est produit au lieudit Boumessaoud, selon les affirmations du P/APC. Les dégâts de ces intempéries ne sont pas arrêtés là, puisque le même responsable évoque une situation difficile dans les localités de Richia, Boutouil et Tafrtas, isolés à leur tour par des coupures de routes. De modestes moyens sont mis en œuvres pour tenter de rétablir la circulation sur les tançons concernés.


 

Categorie(s): jijel

Auteur(s): Zouikri A et Fodil S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..