Iris lance une nouvelle gamme : Le marché des smartphones et tablettes relancé

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
98437


C’est un choix stratégique en continuité avec les valeurs de la marque, de proximité et de convivialité avec le consommateur. Une occasion aussi d’annoncer une nouvelle gamme composée de 5 smartphones, 2 tablettes et 1 feature phone, avec pour objectif  «de répondre aux besoins des consommateurs algériens et à toutes les bourses avec des prix de lancement qui varient entre 3000 et 25 000 DA». Avec ce lancement et cette inauguration, IRIS vise à être au plus près, à l’écoute et en symbiose avec le consommateur et à développer davantage ses parts de marché avec un objectif de 1 000 000 de smartphones et tablettes durant l’année 2016.

Parmi les nouveautés, figure le I-S4, un téléphone simple et efficace avec un écran de haute qualité et un choix de couleurs. Dans le moyen gamme, on trouve le Vox 6, avec comme caractéristiques la puissance, la finesse, la légèreté et le design, suivi du Vox 7, avec ses lignes argentées et qui est qualifié d’œuvre d’art avec des options inédites, comme la prise de vue panoramique. Le I 240 s’adresse à une catégorie de clients qui ne veulent que téléphoner, il est équipé de radio FM, bluetooth, lampe torche et musique (MP3). Parmi les tablettes, on note la 10.1 twin pro et Iris PAD 8 (3G).

Tous les produits sont des double SIM et compatibles ISmart

Pour mieux évoluer sur un marché compétitif, une entité entière a été créée (Iris.Mobile). Djamel Guidoum, directeur général adjoint chez Iris Sat, a annoncé que «la société va élargir ses activités et passer en mode groupe. Une grande usine de pneumatiques est en phase d’achèvement dans la zone industrielle de Sétif. Elle devra être opérationnelle d’ici fin 2016». Concernant les tendances du marché, il dira que «beaucoup de changements se font au niveau mondial qui ont une influence sur l’activité.

Il y a aussi la dépréciation du dinar et la baisse des prix du baril de pétrole. Mais on est plus ou moins à l’aise puisqu’on fabrique localement. Le marché est en faveur des multinationales qui font de la vente en état et en défaveur de ceux qui font de la production, c’est le moment d’inverser la tendance et d’amorcer un nouveau virage, d’autant plus que la taille du marché dépasse les 6 millions de téléphones». Pour rester dans la course, l’entreprise mise sur une bonne compréhension du marché, un service après-vente performant et axé sur les innovations.  
 

Categorie(s): multimedia

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..