Islam Slimani. Attaquant de l’EN : «Le manque de compétition n’est pas un handicap»

Elwatan; le Mardi 19 Novembre 2013
81126


- Comment le stage de Sidi Moussa s’est-il déroulé ?
 

Comme d’habitude, le regroupement effectué au Centre de Sidi Moussa s’est déroulé dans un bon esprit de solidarité. C’est vrai, au regard de la confrontation décisive qui nous attend mardi (aujourd’hui, ndlr) ce stage a un cachet particulier par rapport aux précédents.

 

- Evoluer à domicile est un avantage. Mais est-ce suffisant pour inverser la situation et décrocher le billet pour le Brésil ?
 

Nous allons disputer l’ultime rendez-vous qualificatif pour le Mondial avec une grande détermination. Nous tenterons d’emblée de remonter ce petit écart d’un but. Cela aura un impact certain sur les plans psychologique et tactique. Il ne faut pas perdre de vue que le Burkina Faso a une longueur d’avance sur nous : c’est un avantage mais ce n’est pas insurmontable.

 

- Le manque flagrant de compétition dans les jambes avec le Sporting Lisbonne ne va-t-il pas peser au cours de ce duel intensif  ?
 

Je ne redoute nullement ce côté-là, dans la mesure où j’ai un volume de travail conséquent. Une chose est sûre : je suis fin prêt. Il ne faut pas oublier que j’ai joué lors des tours éliminatoires avec ce rythme de compétition. J’ajoute aussi que je ne suis pas le seul buteur des Verts.

 

- Avez-vous eu du soutien de la part de vos coéquipiers du Sporting Lisbonne ?
 

Avant de me déplacer à Alger, les joueurs du Sporting Lisbonne m’ont exprimé leur total soutien. Pour eux, c’est un honneur qu’un des leurs dispute la Coupe du monde.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Chafik Boukabes

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..