Italie - 7e journée : Confirmer l’Europe pour la Juve, l’oublier pour la Roma

Elwatan; le Samedi 3 Octobre 2015
1


Relancée par son succès en Ligue des champions, la Juventus Turin doit désormais transposer ses progrès européens en Serie A, avec la réception de Bologne pour la 7e journée. L’AS Rome doit de son côté faire oublier le revers concédé à Borisov, alors que la Lazio commence à pointer le bout de son nez.

La Juve doit enchaîner

Il semble impossible que l’équipe, qui a dominé sans trembler Séville mercredi en Ligue des champions (2-0), continue à se traîner dans les profondeurs de la Serie A. En C1, la Juventus compte six points en deux matchs. En championnat, elle n’en n’a que cinq, en six matchs (15e). Il est donc temps de confirmer en Serie A les très bonnes choses proposées mercredi, où tout a été presque parfait, d’une défense compacte et solide à une attaque efficace, avec les buts de Morata et Zaza, en passant par un milieu rééquilibré par Khedira.

Demain, à domicile contre Bologne, l’Allemand sera sans doute laissé au repos, mais les Turinois ont suffisamment d’atouts pour battre un promu qui n’est que 19e, avec une victoire pour cinq défaites. Il le faut, car les Bianconeri ont déjà pris beaucoup de retard avec 10 et 7 points de moins que leurs principaux rivaux supposés, l’Inter Milan (2e) et l’AS Rome (6e).

Rebonds attendus

Ces deux équipes doivent tout de même se reprendre après des défaites douloureuses. Alors qu’elle avait réalisé un début de saison immaculé, l’Inter a, en effet, été brutalement ramenée sur terre la semaine dernière avec une gifle (4-1) assénée à Milan par la Fiorentina. Celle-ci, nouvelle leader, défendra sa position demmain contre l’Atalanta Bergame. L’Inter, de son côté, tentera de reprendre sa marche en avant avec un déplacement à Gênes chez la Sampdoria.La presse italienne évoque la possibilité de voir Roberto Mancini installer au milieu de terrain un duo «plus méchant», composé du Brésilien Felipe Melo et du Chilien Gary Medel. Dissuasif.

Mais c’est surtout la prestation de l’AS Rome à Palerme qui sera scrutée dimanche. La défaite (3-2), mardi en Ligue des champions sur le terrain du BATE Borisov passe mal, et les oreilles de Rudi Garcia commencent à siffler. Malgré les assurances d’usage données par les dirigeants du club, le technicien français aura bien besoin d’un succès en Sicile pour faire baisser la pression. La Roma n’est pas décrochée au classement, mais peine à enchaîner les résultats et ses performances sont très hétérogènes. Les absences de Dzeko, Totti et Keita n’aident pas.

Attention à la Lazio

Deux victoires d’affilée en championnat, une de plus jeudi en Europa League face à Saint-Etienne : la Lazio Rome de Stefano Pioli commence à trouver son rythme et pourrait jouer un rôle dans ce championnat. Lucas Biglia brille depuis son retour de blessure, Felipe Anderson se rapproche de son meilleur niveau et les Romains ont un vrai coup à jouer avec la réception du promu Frosinone.

Un succès pourrait rapprocher les Laziali du podium. En clôture de cette 7e journée demain soir, l’AC Milan, sans doute sans Mario Balotelli, tentera de s’extirper du ventre mou. Il faudra pour cela obtenir un bon résultat contre Naples, qui reste aussi sur une bonne série, avec sa victoire contre la Juventus la semaine dernière et un succès (2-0) jeudi à Varsovie en C3.    
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): AFP

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..