Jijel. Des régions encore isolées

Elwatan; le Jeudi 9 Fevrier 2012
1


En dépit d’une chaîne de solidarité qui commence à se mettre en place, l’impuissance de faire face à cette calamité naturelle est sur toutes les lèvres. «Dites-nous comment faire pour aider les gens, nous sommes prêts à leurs fournir vivres et vêtements, on nous dit que les routes sont toujours bloquées par la neige», s’interrogent des citoyens intervenant sur les ondes e la radio locale. Depuis vendredi dernier, aucune nouvelle n’est parvenue de certains villages totalement coupés du monde par la neige. Les communications téléphoniques et les réseaux électriques sont coupés. Les vivres manquent.

Les équipes de Sonelgaz, tout comme celles d’Algérie Télécom, dépourvues de moyens et peu habituées à ce genre de situation, peinent à rétablir les réseaux coupés. Des localités entières, particulièrement celles de Ouled Asker, Selma et Iraguene, sont sans électricité depuis vendredi dernier. Les habitants de Gh’dir El Kebch, dans la commune de Bouraoui Belhadef, ont lancé, à travers des appels à la radio, des appels de détresse pour être sauvés d’une mort certaine. Selon les données recueillies, la situation humanitaire est critique. Les engins les plus lourds, mis à la disposition des secouristes par l’armée, peinent toujours à dégager les axes routiers bloquésla neige. 


 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Zouikri A.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..