JS Kabylie : les Canaris ne perdent plus

Elwatan; le Lundi 24 Decembre 2012
1


En effet, sur les quatre matches disputés sous sa houlette, l’équipe n’a plus connu l’amertume de la défaite, et ce, même si son niveau de jeu n’est guère élevé. En effet, la JSK qui n’a pas été convaincante dans ses sorties a réussi tout de même à aligner trois victoires dont une à l’extérieur face au MC El Eulma et deux autres à domicile au forceps en Coupe d’Algérie et en championnat, respectivement face au NRB Rérhaïa et au CA Batna, et un nul devant l’ES Sétif. Pour l’ex-coach de Noisy-le-Sec, le plus important est de disposer d’un groupe solide mentalement, d’autant qu’il s’apprête à engager une rencontre décisive face au MC Alger, vendredi prochain, qui constituera l’ultime rencontre de cette année 2012 avant la trêve hivernale. Cette dernière sera mise à profit pour renforcer l’équipe alors que cette dernière est supposée être bonne (sic).


Le recrutement : pierre d’achoppement entre le coach et le président ?
Le mercato hivernal qui n’a pas encore débuté pourrait être le point de discorde entre l’entraîneur Sandjak et son président. Et pour cause, Nasser Sandjak a été un peu plus précis sur la question. «Je reste en contact avec le président quant au choix des joueurs ciblés, mais mon avis est prépondérant», dira-t-il à la fin de la rencontre qui a vu son équipe battre le CAB (1-0). D’ailleurs, dès l’annonce de l’arrivée éventuelle du Camerounais N’ga, Sandjak avait exigé que le joueur subisse d’abord des tests avant de signer alors qu’il était pratiquement recruté. Idem pour ce Panaméen qui évolue dans le championnat moldave. Sandjak avait là encore insisté pour le voir à l’œuvre avant de conclure, tant il est adepte de cet adage bien de chez nous qui dit : «On ne doit pas acheter du poisson dans la mer.»


Toujours à propos de son effectif, Sandjak s’est retrouvé dans l’embarras quant au remplacement de ses deux piliers centraux que sont Belkalem et Rial qui seront absents tout au long du parcours de l’EN lors de la prochaine CAN-2013. Si bien que l’on annonce la venue de Aksas pour pallier ces défections axiales. Mais la question qui reste posée : pourquoi un tel choix alors que l’équipe pourrait recomposer le fameux duo axial qui faisait de la défense du NAHD l’une des plus hermétiques avec la paire Belamri-Khelili qui sont tous deux aujourd’hui à la JSK. Mais la seule certitude est que, pour l’heure, le mercato est au point mort.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Mohamed Rachid

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..