Khardja (Maroc). Capitaine de l’équipe marocaine : «En travers de la gorge»

Elwatan; le Mercredi 30 Mars 2011
1


-Houssine Khardja, avant de disputer samedi le derby milanais, vous avez perdu le derby du Maghreb face à l’Algérie (0-1)…

Oui, on est déçus... Si je devais choisir de gagner un des deux derbies, c’était celui de dimanche (avec l’Inter, il va affronter l’AC Milan, samedi en série A). Ce n’était pas un très beau match. En première période, on a suivi leur jeu, on est tombé dans leurs provocations, et on a mieux joué en seconde, mais la pelouse ne permettait pas non plus de développer du beau jeu. L’arbitrage n’était vraiment pas au niveau. Il n’y avait pas penalty, car on si on revoit le règlement, le joueur (Hermach) avait la main collée au corps. Après, il y a eu des fautes sifflées contre nous, etc. C’était un arbitrage à sens unique.

-Cet arbitre vous avait déjà arbitré en Tanzanie (1-0)...

Oui, et il n’avait pas été mal déjà. Dimanche, il m’a déçu. On l’a en travers de la gorge.
Après, en première période, on n’a pas été brillants non plus. En seconde, on a posé un peu plus le jeu. Mais la pelouse n’a pas aidé encore une fois. Quand tu voulais jouer à une touche, il y avait souvent des faux rebonds et c’était souvent plein de terre et de sable. Mais bon, on va prendre ça comme une défaite et gagner le retour à domicile pour prendre trois points.

-Dans votre groupe D, vous êtes maintenant tous à égalité avec quatre points...

On a un avantage par rapport à l’Algérie : on a deux matches à domicile et un à l’extérieur. Il faudra faire carton plein à domicile et aller négocier le match en Centrafrique. C’est tout à fait faisable. On est toujours premiers et déçus après cette défaite en Algérie à cause de la manière. Même sans avoir été très brillants, on a été meilleurs qu’eux. Ça nous laisse confiants pour le match retour

-Un mot sur l’ambiance...

On a franchement reçu un accueil chaleureux. On a été très bien accueillis dès notre arrivée.
Merci à la ville de Annaba. Au stade, l’hymne national n’a pas été sifflé, on a été applaudis. L’exemple de fraternité qui a été donné au stade était magnifique.

-Vous vous êtes fait chambrer après la défaite ?

Pas encore, mais ça va sûrement venir avec les Ghezzal (attaquant algérien de Bari) et compagnie (rires). Mais ce n’est pas grave, ça fait partie du jeu. J’attends le match retour, moi ! ».                        

Categorie(s): sports

Auteur(s): E-L

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..