L’Algérie dernier qualifié de la zone Afrique : La délivrance au bout d’un long suspense

Elwatan; le Mercredi 20 Novembre 2013
81156


Les Verts se sont déchaînés pour marquer et préserver le but qui les expédie en Coupe du monde pour la quatrième fois, la seconde consécutive. La délivrance est venue au bout d’un long suspense. Les joueurs algériens ont puisé dans leurs dernières ressources pour préserver le court acquis dans une rencontre fermée de part et d’autre. Les Verts, crispés,  tétanisés par l’enjeu, ont mis une mi-temps pour trouver leurs marques face à un adversaire pas facile à bouger.

Le profond remaniement opéré par le sélectionneur Vahid Halilhodzic (5 nouveaux joueurs alignés par rapport au match aller) explique en partie la pâle copie remise par les Verts. Faut-il pour autant faire la fine bouche sur la performance (victoire et qualification) et se focaliser sur le rendement moyen de l’ensemble de la sélection ? C’est un débat qu’il faudra aborder en temps opportun afin de ne pas gâcher la joie et le bonheur des Algériens après cette qualification méritée pour l’ensemble de l’œuvre de la sélection depuis le début des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA Brésil 2014. Le sujet rebondira dans les prochaines semaines lorsqu’il faudra faire le bilan du parcours, au double plan des résultats et de la qualité du jeu. Participer à la Coupe du monde pour la deuxième fois en 4 ans n’est pas rien. La génération Feghouli a eu le mérite de faire aussi bien que celle qui l’a précédée, à savoir aller en Coupe du monde. Coach Vahid, lui aussi, est pour beaucoup dans ce qu’a réalisé l’équipe nationale depuis qu’il est arrivé à ses commandes. Même si parfois ses choix ont laissé à désirer, il a rempli son contrat  : qualifier les Verts à la Coupe du monde 2014.

A la faveur de la qualification obtenue devant le vice-champion d’Afrique, l’Algérie a rejoint la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Cameroun et le Ghana qui formeront le quinté gagnant du continent noir qui s’invite pour la seconde fois de suite au rendez-vous planétaire du football organisé tous les 4 ans. A travers le succès contre le Burkina Faso, l’Algérie pérennise sa présence en Coupe du monde. Ce n’est pas rien. Si l’on revient un peu en arrière, on mesurera le chemin parcouru depuis une décennie par l’équipe nationale placée dans de bonnes conditions par la Fédération depuis 2004.

Le billet pour le Brésil en poche, il faut à présent s’interroger sur les ambitions de l’équipe nationale. Ira-t-elle en Coupe du monde pour faire de la figuration ou pour franchir enfin le cap du premier tour, exploit derrière lequel court toujours l’Algérie après trois participations à cette importante manifestation footballistique. C’est tout l’enjeu de la prochaine étape des Verts. Dans quelques jours, on ne retiendra du match de Blida que la qualification. D’ailleurs, dès aujourd’hui les regards seront braqués sur Costa de Sauipe, à côté de Salvador de Bahia (Brésil), où sera effectué le tirage au sort des groupes de la Coupe du monde le 6 décembre prochain.
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..