L’ambassadeur d’Italie à la CCIO : «Des mesures pour rapatrier les harraga algériens»

Elwatan; le Mercredi 4 Mars 2009
1

De mesures ont été prises entre les gouvernements algériens et italiens pour assurer prochainement le rapatriement des émigrés clandestins algériens, a indiqué, mardi, lors d’un point de presse tenu à la Chambre de commerce de l’Oranie, Son Excellence l’Ambassadeur d’Italie en Algérie, M. Giampaolo Contini.
Il a déclaré que le nombre d’Algériens qui séjournent actuellement au niveau des centres de transit implantés dans la région de la Sardaigne, n’est pas très important par rapport à ceux des autres pays d’Afrique, d’Europe ou d’Asie. Ils sont de l’ordre de 1 500 personnes environ. Néanmoins, des mesures ont été prises pour évacuer les émigrés clandestins algériens de ces centres de transit qui hébergent actuellement plus de 30 000 clandestins venus des côtes tunisiennes, libyennes ou algériennes. Comme cette question est liée au développement économique, le diplomate a, dans son intervention devant les opérateurs locaux, parlé d’une série d’actions économiques qui sont programmées à Oran pour le second semestre de cette l’année.

Important client

M. Giampaolo Contini, qui était accompagné du directeur de l’Institut italien du Commerce extérieur, a mis en exergue l’état des relations entre les deux pays. L’Italie, qui est en passe de devenir un important client pour l’Algérie après la France, a exporté, durant cette période, pour un montant de 1,9 milliard d’euros de produits d’équipements et de machines. Pour ce qui est des importations, le chiffre s’élève à plus de 5 milliards d’euros concernant, en grande partie, des produits énergétiques et agricoles comme par exemple l’huile d’olive. Sur ce plan, une formation sur les techniques de transformation de l’huile d’olive sera lancée dans le courant du mois de mai prochain au profit de oléiculteurs de la région Ouest du pays avec le concours de l’Institut italien du Commerce extérieur.

Le Président de la Chambre de commerce et de l’industrie, M. Habour, a rappelé l’achat, dans le cadre de la privatisation, de la filiale de l’E NAVA, de l’Unité d’Oran ALVER, par une entreprise italienne spécialisée dans la production du verre et ses dérivés. L’on saura, selon le diplomate, que 4 000 opérateurs économiques italiens sont installés en Algérie et activent dans plusieurs secteurs.

Categorie(s): oran

Auteur(s): Tegguer Kaddour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..