L'essentiel de la semaine

Elwatan; le Vendredi 10 Octobre 2014
1


-Samedi : «La réservation électronique de titres de transport sera disponible dès 2015.» C’est Ghoul qui le dit, alors forcément on a des doutes. La journée est aux avancées technologiques, puisque la justice affirme que les casiers judiciaires et certificats de nationalité seront disponibles «bientôt» en ligne. Entre-temps, le FMI table sur une croissance annuelle de 4% dans le pays. A défaut d’en voir les fruits, on a les moutons et Saha Aïdkoum !

-Dimanche : L’absence de Bouteflika à la prière de l’Aïd El Adha fait jaser, on ne parle que de cela. On devrait pourtant savoir que le Président «va bien» et qu’il est en convalescence. Pourquoi les choses changeraient-elles ? Entre-temps, c’est dans l’indifférence générale qu’on commémore les 26 ans des événements d’Octobre 1988. Contrairement à «Bouteflika le moudjahid», les jeunes révoltés, eux, n’ont pas droit à leur exposition. Idéal de justice.

-Lundi : Un Président peut en cacher un autre. Si Bouteflika est aux abonnés absents, Raouraoua, président de la FAF, lui, poursuit son lobbying pour que l’Algérie accueille la CAN-2017. A ce propos, où en est la rénovation du stade du 5 Juillet ? Entre-temps, l’armée a arrêté un groupe de 20 terroristes à la frontière avec le Niger. La protection des frontières c’est bien, mais celle de tout le territoire, c’est encore mieux !

-Mardi : L’ONU félicite l’Algérie pour son «rôle dans la crise libyenne». La stratégie d’achat de légitimité internationale semble tranquillement se poursuivre, vive Lamamra. Entre-temps, si la justice algérienne se montre incompétente sur le dossier Khalifa, la France, elle, condamne le magnat à 5 ans de prison. Incompétence toujours, l’Algérie fait partie des 36 pays où il ne fait pas bon faire du business.

-Mercredi : «Rani beaucoup mieux.» La phrase est signée Bouteflika, au détour d’un café de l’Aïd avec Lakhdar Brahimi, filmé par l’ENTV. Nous voilà rassurés. La TV nationale ne pourra plus ruminer les droits du match Algérie-Malawi. Après tout, qui en veut quand il a l’exclusivité de Bouteflika ? Entre-temps, Benyounès, las des attaques de Hanoune sur l’adhésion à l’OMC, affirme que «le Président aura le dernier mot». Louisa aura-t-elle aussi droit à son café ?

-Jeudi : Nouvelles révélations sur le AH5017 : le crash serait dû au givrage des sondes moteur. Le froid estival africain, si cela existe, aurait eu raison de l’avion. Entre-temps, Saadani avoue ne pas avoir d’informations «sur l’état de santé du Président». Le secrétaire général du FLN serait donc un citoyen comme les autres. Sinon, selon une étude américaine, l’armée algérienne est plus nombreuse que la française. Pour l’efficacité, laissons le puits couvert.

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..