L'essentiel de la semaine

Elwatan; le Vendredi 17 Octobre 2014
1


-Samedi : La journée commence avec la mort de cinq terroristes en Kabylie, abattus par l’armée, qui serait sur les traces des meurtriers de Gourdel. L’espoir fait vivre. La preuve, deux juges français ont enfin eu l’accord d’Alger pour venir enquêter sur l’affaire des moines de Tibhirine. Entre-temps, Benyounès affirme que «le bulletin de santé de Bouteflika n’est pas un bulletin météo». Dommage, on aurait pu avoir des nouvelles du Président quotidiennement.

-Dimanche : Valse à Alger. Les représentants de Washington et Londres en Libye viennent s’enquérir de l’avancement de la tenue du Dialogue interlibyen. Où en est le dialogue intermalien déjà ? Entre-temps, le Maroc qui organise la CAN-2015 demande un report de la compétition en raison d’Ebola. Raouraoua pourrait venir à la charge plus vite que prévu. Selon Yousfi «la production en gaz va augmenter». Génial, nous allons pouvoir survivre quelques années encore.

-Lundi : Yousfi encore, il affirme que les réserves en pétrole n’ont de cesse d’augmenter et qu’un partenariat avec les Etats-Unis est envisagé pour l’exploitation du gaz de schiste. Au diable les partenariats pour le développement durable. Entre-temps, 1500 policiers marchent à Ghardaïa pour demander le départ de Hamel. La fronde gagnerait donc l’appareil répressif. Sinon, dans l’indifférence générale, deux militaires trouvent la mort dans un crash aérien.

-Mardi : Pétrole toujours mais cette fois c’est le PDG par intérim de Sonatrach, Sahnoune, qui affirme que l’Algérie va se lancer, avant la fin 2015, dans l’exploration du pétrole offshore. La maladie de la rente a encore de belles années devant elle. Entre-temps, la colère gagne les policiers à Alger qui se rassemblent autour du Palais du gouvernement. Dans le M’zab, les violences reprennent et font deux morts. L’étau se resserre pour l’Etat et Hamel.

-Mercredi : La grogne gagne les policiers de Khenchla, Oran et Constantine. A Alger, la fête ne dure pas. Sellal, Belaïz et consorts promettent de répondre aux demandes socioéconomiques des policiers dans les prochains jours. Ce n’était donc qu’une question de logements et de salaires. Entre-temps, l’Algérie le fait, elle bat le Malawi (3-0) et se qualifie pour la CAN-2015 dont la date reste encore un mystère, le Maroc tenant absolument à la reporter.

-Jeudi : Deux policiers ont été tués par des terroristes à Bordj Bou Arréridj. Un deuil qui ne fait que redoubler la pression que leurs collègues mettent sur le gouvernement en se rassemblant devant la Présidence. Mais pas de crainte, le pouvoir tient bon. La BRI, police des polices, veille au grain. Entre-temps, alors que les Algériens de moins de 40 ans sont persona non grata aux Emirats, Bouteflika réapparaît et reçoit un émir d’Abu Dhabi. Humiliation.

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..