La cité Foès dans le dénuement

Elwatan; le Mardi 18 Mai 2010
1

La cité Foès, dans la ville de Boumerdès, est l’un des quartiers les plus déshérités du chef-lieu de wilaya. L’aménagement urbain y fait cruellement défaut. Non bitumées, ses différentes artères sont boueuses en hiver et poussiéreuses en été.
Les fossés étant inexistants, les eaux pluviales coulent ou stagnent à même la chaussée, selon l’inclinaison de la surface. Par conséquent, des rigoles et des nids-de-poule se forment dans plusieurs endroits. De ce fait, le déplacement dans la cité, à pied ou en voiture, n’est guère aisé.
Cette situation est aggravée par le rétrécissement des ruelles du lotissement en raison de la proximité des habitations de la chaussée. Ce qui exclut toute possibilité de réalisation de trottoirs. A moins que l’on instaure, chose qui n’est pas évidente, la circulation à sens unique dans le quartier. Car actuellement déjà, sans ces espaces réservés aux piétons, deux voitures se croisent difficilement.

Ce lotissement est également l’un des rares quartiers du chef-lieu de wilaya, si ce n’est l’unique, à ne pas être raccordé au réseau de gaz naturel. Il n’est pas desservi non plus par le transport en commun. Ceci complique davantage la vie des résidents qui se rendent souvent au centre-ville à pied. D’autant plus que ce quartier périphérique est relativement loin. Face à ce cadre de vie désagréable, les habitants du lotissement se sentent marginalisés et se disent «abandonnés par les autorités locales».

Categorie(s): actu kabylie

Auteur(s): Yacine Omar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..