La feinte dans l’exécution du penalty bannie

Elwatan; le Jeudi 20 Mai 2010
1

Plus de feinte avant l’exécution d’un tir au but (penalty). C’est ce qu’a décidé la Fédération internationale de football (FIFA) lors de la réunion de la commission des membres du «Board».
Le communiqué de la FIFA révèle, en effet, que : «Concernant les penalties, les tireurs ont désormais la possibilité de marquer un temps d'arrêt dans leur course, mais en revanche ils peuvent être sanctionnés en cas de feinte de frappe après avoir pris leur élan.» Une décision applicable à partir de la prochaine Coupe du monde de football prévue cet été (11 juin – 11 juillet) en Afrique du Sud. Cette nouvelle mesure de la FIFA devra rassurer les gardiens de but souvent piégés par la feinte du joueur juste avant de tirer le penalty. Lors des demi-finales de la CAN 2010 en Angola, entre l’Algérie et l’Egypte, un joueur des Pharaons (Hosny Abd Rabu) a marqué un penalty après avoir feinté Chaouchi.

Ce dernier a réclamé la (ré) exécution du tir au but, mais l’arbitre béninois Koffi Codjia a accordé le but. Par ailleurs, la commission «Board» a décidé d’étendre à toutes les fédérations nationales affiliées à la FIFA, l’expérimentation de l’arbitrage à cinq. «Il a été décidé que pendant une période de deux ans, les six confédérations reconnues par la Fifa et ses 208 associations membres pourront, sous réserve de l'accord de l'Ifab, effectuer des tests avec des arbitres assistants supplémentaires», signale ledit communiqué, soulignant au passage que l’instance internationale a accepté une proposition de la Fédération écossaise «d’étendre sur les terrains les pouvoirs du quatrième arbitre», de façon à ce que ce dernier «aide l’arbitre principal à contrôler le match conformément aux lois de jeu».

Categorie(s): sports

Auteur(s): K. Y.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..