La stratégie du castor

Elwatan; le Mercredi 12 Mai 2010
1


Globalement, l'espace public est interdit au public. C'est le cas de nombreux endroits, plages et rues, du Palais du peuple comme ne l'indique pas son nom ou encore de la fameuse esplanade du gouvernement où, même pendant les pires moments de la colonisation française, les enfants indigènes avaient le droit de jouer. Cette exclusion des zones de condominium appartenant aussi bien à l'Etat qu'aux citoyens concerne aussi tous les Algériens qui ont quelque chose à manifester, interdits de rassemblement en dehors de chez eux sous l'argument de l'état d'urgence qui exclut tout attroupement à l'exception des marches de soutien au président. Pour cette raison, peut-être, les Algériens grignotent cet espace public petit à petit, insidieusement, par un mur, une extension de garage, une dalle ou un kiosque.

Tout comme l'Etat a offert les trottoirs publics à de jeunes gardiens de parkings sauvages, les citoyens s'emparent de surfaces collectives et, selon les calculs d'un géographe, 10 hectares passent chaque jour des mains de l'Etat à celles des privés en tout illégalité, en dehors des terres domaniales ou biens de l'Etat cédés à des privés.
En attendant ce jour inexorable où toute l'Algérie passera dans le domaine privé, il faut noter qu'il n'y a pas que les citoyens qui raclent les espaces publics. Après les dirigeants qui ferment des rues devant chez eux, dernière arrivée dans le grignotage, la ministre de la Culture.

Au bas de son appartement du Sacré-Cœur, à Alger, elle a installé des piquets privés, grignotant la rue d'environ un mètre, espace public, pour l'intégrer à son espace privé. Cette zone de quelques mètres, autrefois propriété de la collectivité, devient de fait interdite à la collectivité. Mais pourquoi a-t-elle fait ça ? Selon l'un de ses nombreux attachés de presse, cette opération aurait été faite dans le cadre de la protection du patrimoine.

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..