La ville en parle : L’insécurité, invitée indésirable

Elwatan; le Mercredi 15 Octobre 2014
1


Personne ne l’invitera, mais elle sera là. La délinquance juvénile qui contrôle des pans importants de Ali Mendjeli et pourrit la vie aux citoyens dans de nombreuses zones de la ville de Constantine, prendra part à l’évènement Constantine capitale de la culture arabe.
A six mois du coup d’envoi de la manifestation, l’actualité locale est assombrie par la violence des accrochages à l’UV19  et la guerre des gangs à Ziadia et à la cité Emir Abdelkader.

Des dizaines de fous furieux s’entretuent à coups d’armes blanches et de cocktails Molotov devant les forces de police impuissantes. Toute l’année 2014 est émaillée par le feuilleton sanglant des accrochages de l’UV14 et l’UV18. (D’ailleurs, les initiales UV désignent l’unité de voisinage mais aussi Ultra Violent).

Des dizaines de blessés, y compris parmi les forces de l’ordre, des dégâts matériels importants et un climat de terreur qui domine en permanence ces quartiers nouvellement habités. Le bilan est effrayant et l’audace des belligérants dépasse les proportions jusque-là connues en matière de délinquance urbaine à Constantine.

La violence urbaine est une réalité à Constantine et les délinquants ont pris le pouvoir dans la rue. Le citoyen lambda, femme surtout, sait qu’il ne peut s’aventurer librement dans les rues et ruelles de sa ville sans risquer l’agression. Le centre-ville, tout le monde le sait, est un véritable coupe-gorge, d’où se sont retirées des franges entières de la société qui refusent de s’exposer aux risques.

C’est sur ce territoire de la violence et de Mad Max débridés que l’on prévoit d’inviter des délégations culturelles nationales et internationales pour se produire. Le propos n’est pas de dissuader les organisateurs ou d’effrayer nos invités, mais d’inviter à la réflexion sur la question.
La sécurité est une condition sine qua non pour la réussite de l’évènement et elle est absente à Constantine. Les constantinois subissent cette situation et ne peuvent, par conséquent, céder aux invitations officielles et croire aux discours lénifiants sur la réussite de l’organisation. Voilà un défi majeur devant lequel les autorités ne peuvent se débiner.
 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Nouri Nesrouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..