Lac de Réghaïa : Un lieu de villégiature et de détente

Elwatan; le Jeudi 13 Mai 2010
49280

Le site d’importance internationale est un réservoir de biodiversité, mais aussi un lieu de
villégiature par excellence.
Le long d’une roselière sur une route sinueuse bordée d’une ceinture étroite de maquis que caractérise une végétation, l’entrée de la réserve naturelle de Réghaïa n’est perceptible qu’au dernier virage de la tortueuse route.
A peine le portail franchi, c’est une nature radieuse qui s’offre au regard des visiteurs. Le rivage sur la gauche est ponctué par de petits débarcadères presque enfouis sous une végétation à grosses tiges, mais qui laisse apparaître au loin des nuées d’oiseaux.
Sur le flanc droit, ce sont les agencements dédiés au public qui se mêlent à une végétation merveilleusement entretenue. Bien qu’aménagé, le lac n’est guère visité.

L’allée principale de la réserve se trouve ainsi désertée et n’est foulée que par les travailleurs du site qui vaquent à leurs occupations. «La réserve est dotée de nombreuses commodités consacrées aux visiteurs, telles que les aires de jeu, les cafétérias, les kiosques et les toilettes», nous indique-t-on sur place.
En effet, les promeneurs peuvent, le temps d’une virée à la réserve, savourer des boissons tout en contemplant le lac et sa population d’oiseaux, ou s’asseoir sur l’un des bancs confectionnés à partir de troncs d’arbres. Les enfants, peuvent s’adonner aux plaisirs des balançoires et des toboggans installés entre les arbres.

Pour les promeneurs, en dehors de l’allée principale, des sentiers pédestres leurs sont spécialement aménagés. «La réserve a été fermée au public pendant un laps de temps, elle n’a rouvert ses portes que dernièrement, et c’est la raison pour laquelle les visiteurs se font rares», affirme un travailleur de la réserve. Avec la réouverture du site, qui de par le passé s’est forgé une réputation de lieu de villégiature par excellence, les travailleurs espèrent qu’il retrouvera, dans les prochains jours, sa dynamique d’antan. D’autant plus qu’une bonne partie du lieu est exclusivement réservée aux visiteurs.
Elle est délimitée par un autre portail qui se trouve sur l’allée principale et qui scinde la réserve en deux parties distinctes, indiquant que les promeneurs doivent s’abstenir de le franchir car c’est une zone qui sert de lieu de ponte : les nids y sont à foison, et il n’est nullement permis au grand public de perturber ce processus fragile.

Le lac en quelques mots

Une virée au lac de Réghaïa nous a permis de saisir la portée de ce réservoir d’eau et la richesse de la diversité biologique remarquable qui le constituent. Un patrimoine faunique composé de plus de 200 espèces d’oiseaux sédentaires et migrateurs ainsi qu’une flore riche de 233 espèces peuplant la réserve naturelle qui s’étend sur une superficie d’environ 550 ha et abrite un plan d’eau et des marais de 150 ha.

Categorie(s): alger

Auteur(s): K. Saci

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..