Lancement de l’opération d’embellissement à Alger : Déjà 222 points noirs éradiqués

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
81088


Quelque 222 points noirs sur les 370 recensés dans la capitale ont été éradiqués depuis le lancement de l’opération de nettoiement il y a une semaine. «222 points noirs, soit 60% de la totalité des points recensés, ont été éradiqués en une semaine. Les équipes de la wilaya, appuyées par des entreprises privées, ont évacué 40 000  tonnes de déchets», précise le directeur de l’Urbanisme et de la construction (DUC), Ali Bensaâd, au terme de la visite, menée, hier, par le nouveau wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, dans une vingtaine de sites. «Les actions menées depuis une semaine permettront d’éradiquer les points noirs, occuper le terrain et installer, selon les cas, des équipements au profit de la population (espaces de jeu, de détente, etc.)», précise M. Zoukh qui assure que le premier bilan de l’opération lancée au lendemain de son installation par le ministre de l’Intérieur est «satisfaisant».

Une enveloppe de 10 milliards DA a été dégagée pour la réussite d’une telle action inscrite dans la feuille de route en trois points à laquelle est astreint le locataire de l’avenue Zigoud Youcef (embellissement, sécurité, débureaucratisation). «L’argent existe. Il suffit de lancer les travaux. L’enveloppe de 1000 milliards de centimes pourrait éventuellement être augmentée», signale en substance M. Zoukh qui fait remarquer que les objectifs assignés à ses services sont l’embellissement de la capitale, l’amélioration du paysage urbain, la requalification urbaine des différentes quartiers, une meilleure appropriation des espaces urbains mal exploités, la lutte contre les inondations, l’amélioration des conditions de sécurité des voies de circulation, l’éradication des décharges sauvages et offrir un cadre de vie décent au citoyen.

Pour une meilleure conduite de l’action de la wilaya, un dispositif a été mis en place (cellule technique au niveau de la wilaya composée d’architectes, d’ingénieurs, de paysagistes, de cellules techniques au niveau des Circonscription administratives (CA) et des APC). Huit directions avaient été mises à contribution pour le pilotage de l’opération (DUAC, DTP, DREE, DFC, DEP, Environnement, Logement et Transports).

L’opération est répartie en deux tranches, la première concerne, entre autres, l’axe Réghaïa - Zéralda, l’axe Birtouta - Bir Mourad Raïs, l’axe aéroport - la Pêcherie, la pénétrante des Annassers, l’axe Rocade Sud-Bouchaoui, plusieurs boulevards, l’entrée est de Baraki, l’entrée des Eucalyptus, la cité El Magharia. Quelque 200 km seront pris en charge dans le cadre de cette première partie (plantation d’arbres, drainages des eaux, éclairages, installation d’équipemements). La deuxième tranche concernera les réseaux routiers de proximité, les cités et quartiers des 57 communes de la wilaya.

A la cité Ofares (El Magharia), où la délégation de la wilaya avait supervisé une opération de reprise d’un espace abandonné au milieu de la cité APC-CNEP, la population locale a réclamé l’installation d’un poste de police et d’une école. Les résidents des cités de la Côte rouge, quartier décentré de l’ex-Leveilly, souffrent du manque d’équipements et de l’insécurité due à la présence, surtout, d’un bidonville d’une quarantaine de baraques. L’effort sera-t-il continu ou s’agit-il d’une action qui obéit à un agenda politique ?

Les responsables de la wilaya, souvent mis à l’index, souhaitent l’intensification des programmes et une prise en charge de leurs demandes (renforcement du matériel roulant, effectif plus étoffé, moins de lourdeurs administratives). Rencontrés, les élus locaux réclament pour leur part une attention plus accrue à leurs problèmes. «Que le wali ne nous prenne pas de haut. M. Zoukh, contrairement à son prédécesseur, ne s’est pas attardé sur les points visités. Les élus connaissent mieux les problèmes de leurs cités, leur participation est donc nécessaire», affirme un élu dont on taira le nom. La participation des citoyens est aussi réclamée par les directeurs à qui incombe l’exécution des projets. 

 

Categorie(s): alger

Auteur(s): Nadir Iddir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..