Le drapeau amazigh : un emblème culturel

Elwatan; le Samedi 11 Fevrier 2012
64817


Et, contrairement à une croyance largement répandue dans notre société, il n’a pas grand-chose à voir avec la Kabylie. Il a été conçu par l’Académie berbère, puis avalisé par le Congrès mondial amazigh, en 1998, aux Iles Canaries. Il est composé de trois bandes horizontales de même largeur et de la lettre Z en tifinagh. Les couleurs du drapeau renvoient à des éléments de Tamazgha, l’Afrique du Nord, le grand territoire où vivent les Berbères. Le bleu représente la mer, le vert les montagnes, alors que le jaune renvoie au Sahara. La lettre Z, en rouge, représente le sang commun des Amazighs, «Les hommes libres». Elle est également synonyme de résistance. C’est ainsi que l’on peut voir ce drapeau hissé aussi bien au Maroc qu’en Algérie, en Tunisie et en Libye, pour ne citer que ces quatre pays. En ce qui concerne ce dernier pays, les Amazighs ne lèvent pas deux doigts en signe de victoire, mais trois.

Chaque doigt possède une signification. Awal, ichal, afgan : la langue, la terre et l’homme. Derrière le «printemps arabe» se cache un «printemps amazigh» à l’échelle maghrébine. Au-delà des identités nationales, il s’est donc créé une identité supranationale autour d’une amazighité commune qui reste à construire. Cela ne va-t-il pas se heurter aux carcans autoritaires des régimes en place, et, surtout, aux nationalismes étouffants qui ont depuis toujours exclu la dimension amazighe de l’Afrique du Nord ? L’avenir nous le dira.             

Categorie(s): international

Auteur(s): Djamel Alilat

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..