Le froid n’est pas le contraire du chaud

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
1


Il y a dans la chaleur un consensus. Celui d’un pharaon égyptien, par exemple, qui sous-traite les rayons du soleil pour administrer un peuple avec l’objectif de le faire avancer et d’offrir une nation et une philosophie à ses enfants. Celui d’une mère aussi, qui pose en son ventre un fœtus en lui vendant la chaleur utérine comme seul moyen de se reproduire et donc d’exister. Mais aussi, autre exemple, l’Algérie qui sous-traite les bienfaits de la nature, en l’occurrence le pétrole, pour asseoir une bonne gouvernance. Ce qui est bien tombé ; le pétrole, comme toute énergie, protège du froid et allume chauffages, radiateurs, résistances mais pas les résistants. En ces périodes de froid intense, la question d’intérieur, quand tout le monde est calfeutré, est celle-ci : s’il n’y avait pas eu de soleil, y aurait-il eu une vie sur Terre ?

Plus pratiquement, s’il n’y avait pas eu de pétrole, y aurait-il eu une vie en Algérie ? Oui, répondent les historiens et les ethnobiologistes, puisque cette terre a été peuplée et plus ou moins administrée avant les découvertes du pétrole par les Français dans les années 1950.
Justement, 50 ans après l’indépendance, la question se pose. L’énergie interne vient-elle des Algériens qu’il faut sublimer ou subir, ou des recettes d’hydrocarbures qu’il faut dépenser ou contrôler ? Dehors ou dedans ? En d’autres termes, pour les enfants du soleil que sont les Algérien(ne)s et pour les enfants de leur mère que sont les dirigeants, qui travaille pour qui ? C’est peut-être le fait le plus marquant en ce 50e anniversaire de l’indépendance : de nombreux services publics comme les eaux d’Alger et de Constantine, le métro et l’aéroport d’Alger sont dirigés par des Français. Est-ce normal ou pas ? Qui travaille pour le soleil ? Qui a vendu pour un peu de chaleur personnelle beaucoup de froid collectif ? On veut des noms, à défaut de chaleur.

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..