le SOS des artisans lors du Salon de l’artisanat

Elwatan; le Dimanche 23 Decembre 2012
73033


Les avis des différents participants au 1er Salon régional de tourisme et d’artisanat de Blida, qui s’est déroulé du 11 au 18 décembre, sont unanimes. La commercialisation de leurs produits pose problème. «Blida, qui est pourtant une ville d’art au patrimoine très riche, ne possède pas d’espaces réservés aux personnes qui font du métier traditionnel leur véritable passion. C’est une honte !», déplore une participante à ce salon qui fait de la couture et de la broderie son principal métier.

Pour Souad Tadriste, artiste-peintre et céramiste, l’absence d’une galerie d’art à Blida et d’espaces dédiés à la peinture ne fait que reculer un art qui a connu ses années de gloire après l’indépendance dans la ville chère aux peintres Denis Martinez et Baya.
«Le dessin, la peinture et la céramique, c’est tout simplement ma vie. J’ai commencé à dessiner depuis ma tendre enfance, mais ma passion se heurte à une dure réalité. On ne fait rien à Blida pour encourager un art pourtant noble. Mis à part des initiatives émanant de quelques associations, la plupart des artistes et artisans de la ville des Roses souffrent à cause de leur marginalisation», témoigne-t-elle, l’air triste. Et de poursuivre : «Je veux ouvrir une galerie d’art à Blida, mais cela exige des aides.»

Les mêmes regrets sont aussi partagés par Mme Hamdani Karima, spécialiste de la peinture sur soie. «Nous sommes sept personnes dans un F2 à Boufarik. La promiscuité constitue malheureusement une véritable entrave pour mon épanouissement. En parallèle, il n’y a pas d’espace pour notre épanouissement», insiste-t-elle.

Cela se passe au moment où la Maison de l’artisanat de Blida, située à Ouled Yaïch, est toujours fermée bien qu’elle ait été inaugurée il y a plus d’une année ! Le 1er Salon régional de tourisme et d’artisanat s’est déroulé au centre des affaires El Wouroud de Blida. Organisé par l’association El Hillal, en collaboration avec les associations Kouwnouz, La fierté de l’Algérie et Houmat El Moustakbel, cet événement a connu un grand succès auprès des visiteurs. Cela est une preuve que les produits issus de l’artisanat peuvent facilement avoir du succès lorsqu’ils sont visibles.  

 

Categorie(s): blida

Auteur(s): Mohamed Benzerga

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..