les agences de voyages multiplient les offres «spécial réveillon» : la Turquie et le Maroc plus attractifs que le Sud algérien

Elwatan; le Lundi 24 Decembre 2012
73055


Il n’y a qu’à voir les annonces publicitaires sur la presse nationale pour s’en convaincre. Pour des dates de séjour allant du 28 décembre au 2 janvier, quelques agences de voyages affichent complet sur certaines destinations, notamment la Turquie.
Une agence de voyages qui proposait le pack Turquie à 70 000 DA avec des réservations sur trois hôtels à Istanbul, affiche déjà «complet», plusieurs jours avant la date de départ, selon l’une de ses conseillères voyage. Pour un réveillon au bord du Bosphore, l’agence se propose toutefois de concocter des packs sur mesure pour les retardataires désireux, tout de même, d’emprunter cette destination, dans l’hôtel de leur choix et dans la même fourchette tarifaire, sans compter les prix du billet, évidemment.

D’ailleurs d’autres agences de voyages proposent la destination Istanbul pour un séjour de 6 jours à 110 000 DA, prix du billet inclus. Pendant la période estivale, une semaine à Istanbul coûtait au bas prix dans les 100 000 DA dans un hôtel 4 étoiles, le prix du billet représentant 60 à 70% du coût global du voyage, selon certains voyagistes, et ce en raison de l’offre de place limitée par rapport à la demande.  En dehors de la Turquie, les agences de voyages continuent à miser sur les destinations classiques que sont la Tunisie et le Maroc. Pour la période des fêtes, un séjour de 6 jours dans un hôtel 4 étoiles à Hammamet en Tunisie est proposé par certaines agences autour de 26 000 DA. Après une période critique faisant suite aux révoltes du Printemps arabe, le tourisme en Tunisie a repris de plus belle. Selon l’Organisation mondiale du tourisme, cette reprise a été à l’origine de la croissance de 10% du secteur dans la région d’Afrique du Nord entre janvier et août 2012.

Au Maroc, c’est la ville de Marrakech qui est la plus mise en avant, avec des tarifs sensiblement plus élevés que chez le voisin tunisien. Ainsi, pour 4 nuitées et 5 jours en demi, pension dans un hôtel 5 étoiles pour un séjour aux couleurs du folklore marocain, il faut compter 85 000 DA par personne (chambre double). «Le tarif ne comprend pas le billet d’avion Alger-Casablanca qui coûte dans les 45 000 DA, ni les dépenses à caractère personnel», nous précise la préposée à la clientèle au niveau d’une agence de tourisme située à Alger. Certaines agences proposent le même séjour à plus de 100 000 DA, voire 110 000 DA, billet compris, avec en prime un dîner gala pour la nuit du réveillon.

Dubaï pour les nantis

En dehors de ces destinations classiques, la ville de Dubaï figure de plus en plus sur les tablettes des voyagistes algériens bien que ses tarifs soient des plus prohibitifs. Ainsi, dans certaines agences de voyages, il faut compter pour un séjour de 5 nuitées et 6 jours dans un hôtel 4 étoiles, pas moins de 65 000 DA par personne (tarif chambre double) et 54 700 DA pour chambre simple. Ce tarif «comprend l’hébergement, le transfert de et vers l’aéroport et le dîner de réveillon, mais n’inclut pas le billet d’avion», nous précise-t-on.
En comptant le billet d’avion, le séjour peut coûter jusqu’à 140 000 DA, voire 160 000 DA s’il est plus long (9 jours et 8 nuitées).

Pendant la période estivale, cette destination était proposée par certaines agences à 130 000 DA pour la même durée de séjour, mais dans un hôtel de 3 étoiles, avec vol direct et prix du billet inclus. Le responsable d’une agence de voyages qui dispose de bureaux à Alger et aussi à Dubaï nous a déclaré récemment, que même si la destination ne connaît pas une grosse affluence, elle a tout de même drainé «1500 personnes pour les fêtes de fin d’année entre le 20 décembre et le 10 janvier 2011».

Pour ceux qui préfèrent rester en Algérie, des soirées divertissantes, avec musique, animation et gastronomie ont été programmées notamment au niveau des grands hôtels de la capitale.  Les tarifs peuvent cependant aller jusqu’à 50 000 DA pour un package dîner, spectacle et hébergement pour deux personnes.
Il faut rappeler que selon un sondage publié en 2009 sur les Algériens et les vacances, il est ressorti que 83% de vacanciers qui partent à l’étranger ont recours aux services d’agences de voyages. Le sondage avait établi que seulement 4,2% des Algériens partent en vacances à l’étranger, alors que plus de 17% sont adeptes de tourisme local.

 

Categorie(s): economie

Auteur(s): Safia Berkouk

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..