Les brèves de l'économie

Elwatan; le Mardi 7 Octobre 2014
1


-Acier : Recul de la demande mondiale en 2014

La Fédération mondiale de l’acier (WSA) a abaissé hier de 3,1% à 2% ses prévisions de croissance pour la demande mondiale d’acier en 2014, plombée par le ralentissement de la Chine et des pays émergents. L’utilisation mondiale de l’acier, un indicateur avancé de l’économie, devrait atteindre 1,6 million de tonnes cette année, soit 2% de plus qu’en 2013, une hausse beaucoup plus modeste qu’attendue, a indiqué la WSA dans un communiqué. La Chine, principal producteur mondial, devrait à peine atteindre 1% de croissance cette année, alors que la fédération tablait sur une hausse de 3% en avril. L’année prochaine, le recul chinois devrait se poursuivre avec une demande qui devrait être inférieure à celle de cette année (-0,8%). «Le moment positif que nous avions perçu au second semestre 2013 dans la demande mondiale de l’acier s’est modéré en 2014 avec une performance plus faible que prévue dans les économies émergentes et en développement», a reconnu le président de la WSA, Hans Jürgen Kerkhoff, cité dans le communiqué.

-Zone Euro : Modestes perspectives de croissance

Les perspectives de croissance dans la zone euro restent «moroses», avec une reprise modérée de l’activité tirée par l’investissement privé, selon une étude commune publiée lundi par les instituts de recherche économique Insee (France), IFO (Allemagne) et Istat (Italie). Après la croissance zéro enregistrée au deuxième trimestre 2014, la zone euro devrait croître «modérément» au cours des trimestres suivants, selon les trois instituts : de 0,2% aux troisième et quatrième trimestres, puis de 0,3% au premier trimestre 2015.

Sur l’ensemble de l’année 2014, son produit intérieur brut devrait ainsi progresser de 0,8%. «Cette reprise serait principalement liée à une amélioration graduelle de la demande domestique. L’investissement privé redémarrerait (...) stimulé par l’amélioration des conditions de financement et la baisse du coût du capital, et après le fort ajustement observé durant la crise financière. La hausse de l’activité de production et la nécessité d’étendre les capacités de production devraient être les principaux facteurs de cette reprise», estiment-ils.

-Pétrole : Légère amélioration des cours

Les prix du pétrole ont enregistré une légère amélioration lundi en cours d’échanges européens, bénéficiant d’achats à bon compte après une nette dégringolade la semaine dernière ayant conduit le brent à des plus bas depuis juin 2012 et le WTI à des minimums depuis avril 2013. Le baril de brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 92,92 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres lundi matin, en hausse de 61 cents par rapport à la clôture de vendredi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 46 cents, à 90,20 dollars.

Les cours du brut se reprenaient, «les investisseurs profitant de l’opportunité d’acheter (du pétrole) à des prix moins élevés», expliquait Kash Kamal, analyste. «Cependant, les prix restent résistants à une hausse significative et nous pourrions voir une pression baissière prévaloir à court terme», prévenait-il. Ce léger rebond des cours du pétrole intervenait juste après une semaine de forte chute, qui a vu le brent toucher un plus bas depuis fin juin 2012 (à 91,48 dollars le baril) et le WTI un minimum depuis avril 2013 (à 88,18 dollars le baril).

Categorie(s): economie

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..