Les coupeurs de coupeurs de route

Elwatan; le Jeudi 9 Octobre 2014
1


Comme chaque automne, les feuilles tombent sur la tête des gens, ce qui semble les irriter. Car comme chaque année, la rentrée sociale s'accompagne de mouvements de grève ou de colère et de manifestations. En moyenne, sur l'année, on compte à travers le territoire national une intervention des brigades antiémeute toutes les deux heures, avec près de 5000 interventions chaque année, dont 2000 sur des routes coupées par des manifestants, avec un pic à la rentrée.

Rien donc d'anormal au pays du tout, normal, sauf que cette année, une étape a été franchie, comme en témoigne cette information rapportée par El Khabar : à Bejaïa, des citoyens ont fermé une route pour protester contre la fermeture d'une autre route, coupée par d'autres manifestants. Les forces de l'ordre, qui n'ont pas l'habitude des équations du second degré, ont eu du mal à débloquer la situation, mais finalement, les deux routes ont été rouvertes, le deuxième groupe ayant eu la promesse que le premier groupe allait rouvrir la route et le premier que ses revendications allaient être satisfaites. Quelle sera l'équation suivante ? Car si la première route n'avait pas été ouverte, la seconde ne l'aurait pas été et il est même possible que le premier groupe aurait coupé une troisième route pour se venger du deuxième et, pourquoi pas, qu'un troisième groupe apparaisse et coupe une route pour protester contre la fermeture des deux premières.

On le voit bien, les routes mènent à tout, il suffit juste de les prendre. D'ailleurs, avec ses 112 039 kilomètres de routes, l'Algérie a de la marge et ses 40 millions d'habitants largement de quoi occuper le terrain. Petit calcul justement : si l'on divise les 40 millions d'Algériens par les 112 039 kilomètres de routes que compte le pays, on se retrouve avec 3 mètres pour chaque habitant qu'il peut couper, découper ou recouper. Mais ne révélez jamais ça à un gardien de parking sauvage.

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..