Les délégués des universités de l’Ouest rendent compte au CRIDSSH

Elwatan; le Samedi 2 Avril 2011
1


Les rapports des 3 commissions, l’une devant plancher sur «les passerelles à établir entre l’ancien et le nouveau système universitaire», la seconde concernant la «correspondance entre les diplômes», devant déterminer la grille salariale de chaque catégorie, et, la troisième, portant sur «l’accompagnement pédagogique des étudiants du système LMD», ont été présentés à l’occasion . «Le mouvement de contestation, qui a paralysé les universités et les grandes écoles, portait, essentiellement, estime Abdellatif Yazid Mustapha, un délégué d’Oran, sur l’abrogation du décret présidentiel n°10-135 du 13 décembre 2010 relatif à la classification des diplômes. Celui-ci a été abrogé mais nous, nous avons discuté de beaucoup d’autres préoccupations liées à la situation des étudiants dont la nécessité de renforcer les moyens pédagogiques et de répondre à la demande en formation post graduée au profit de tous les candidats et jusqu’au dernier étudiant en incitant les universités à fournir plus d’efforts et de coordination.»

Ils estiment, en adoptant le point de vue du gouvernement, que les réformes prévues à l’avenir ne doivent pas se faire au détriment au système LMD qui, selon eux, est appelé à être renforcé. Les participants à la rencontre d’Alger insistent sur la concrétisation, prochainement, des recommandations de la conférence en se disant mobilisés pour en assurer le suivi sur le terrain. Sans l’avoir exprimé de manière explicite, ils laissent entendre que le mouvement de grève n’a plus de raison d’être. Mais leur vœu sera-t-il entendu par les étudiants organisés de manière autonome qui, eux, veulent davantage ?                                       

Categorie(s): oran

Auteur(s): Djamel Benachour

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..