Les maires RCD fustigent l'administration à Tizi Ouzou

Elwatan; le Dimanche 16 Mai 2010
1

Les P/APC du RCD se sont réunis hier au bureau de la section communale de Tizi Ouzou en vue d'évaluer les deux premières années de leur mandat.
Au terme de ce forum organisé par le bureau régional, les élus imputent le sous-développement, dont souffrent leurs communes, à l'administration locale. Pour faire face aux nombreux besoins des citoyens, les maires réclament des dotations conséquentes en projets communaux de développement (PCD) et un cadre de concertation directe avec les premiers magistrats des communes.
Dans une déclaration rendue publique, les signataires déplorent l'insuffisance du budget alloué aux APC au titre des PCD, ayant diminué de 20 millions de dinars en 2010, alors qu'il était de 70 millions de dinars en 2007. «Paradoxalement, c'est au moment où l'administration annonce des disponibilités financières sans précédent que le budget alloué aux APC se rétrécit», lit-on dans le document.

De plus, les élus RCD relèvent que «les projets sectoriels sont lancés sans aucune concertation avec les élus et encore moins avec les citoyens». Ne pouvant pas contrôler les entreprises de réalisation qui ne rendent compte qu'à l'administration, celle-ci (l'administration) ne peut assurer un suivi régulier. Ce qui affecte considérablement la qualité et les délais de réalisation, déclarent-ils. Les édiles locaux renvoient le retard et le blocage des projets à «la faiblesse des prix retenus pour le payement des indemnisations et les retards dans leur versement aux expropriés. Un fait qui participe au découragement du citoyen.
Par ailleurs, les élus dénoncent «le blocage politique scandaleux de la subvention du PNUD destinée à la protection de l'environnement».

Categorie(s): actualité

Auteur(s): N. D.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..