Les Nations unies ont lancé un appel à la communauté internationale : Les aides commencent à affluer aux Philippines

Elwatan; le Samedi 16 Novembre 2013
81058


L'ONU a admis, cette semaine, que l'acheminement de l'aide avait été «trop lent», la chef des opérations humanitaires de l'ONU, Valérie Amos, déplorant que les survivants aient été «abandonnés» dans une situation désespérée. Les Nations unies ont lancé un appel à la communauté internationale pour recueillir 301 millions de dollars (223,5 millions d'euros). Principaux contributeurs : l'ONU qui a promis 25 millions de dollars ; les Etats-Unis, ancienne puissance coloniale aux Philippines, qui est aujourd'hui un allié, sont en pointe des efforts de secours et ont débloqué 20 millions de dollars. Le porte-avions George Washington est arrivé aux Philippines jeudi soir, avec 5000 marins et plus de 80 aéronefs.

Les appareils ont commencé, hier, à apporter nourriture et secours à Guiuan, première ville touchée par le typhon, depuis le porte-avions au large de l'île de Samar. De l'aide est également déchargée à l'aéroport de Tacloban par les soldats américains, qui semblent agir indépendamment des autorités philippines, apparemment débordées depuis le début de la catastrophe. L'armée américaine a envoyé, depuis la base japonaise d'Okinawa 8 MV-22 Osprey, appareils à mi-chemin entre l'avion et l'hélicoptère et adaptés aux opérations de secours, et 12 avions-cargo MC-130. Huit autres Ospreys doivent décoller de l'aéroport de Manille. Enfin, Washington a renforcé le dispositif, jeudi soir, en envoyant un millier de Marines supplémentaires à bord de deux navires amphibies, depuis le port japonais de Sasebo. Ils sont attendus dans moins d'une semaine.

La Grande-Bretagne a déployé son porte-hélicoptères HMS Illustrious, le plus gros bâtiment de ses forces navales capable de transporter 22 000 tonnes de matériel et équipé d'un dispositif permettant de désaliniser l'eau de mer. Il est attendu d'ici le 25 novembre. L'aide britannique dépasse désormais les 20 millions de livres (32 millions de dollars), selon Londres.
La France a envoyé 100 tonnes d'équipements dont des unités de potabilisation de l'eau, du matériel pour abris, des médicaments et des kits de secours, à bord d'un avion qui doit atterrir lundi à Cebu. Face aux critiques, Pékin a augmenté son enveloppe à 10 millions de yuans (1,2 million d'euros) sous forme de couvertures, tentes et autres soutiens matériels. D’autres pays encore ont consenti des aides ou en ont fait la promesse.

Categorie(s): international

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..