Ligue des champions d’Afrique : Qualification historique en finale de l’USMA

Elwatan; le Lundi 5 Octobre 2015
98382


Désormais, les Rouge et Noir de Soustara veulent devenir le deuxième club algérien à décrocher le titre de cette prestigieuse compétition dans sa nouvelle version, après l’ES Sétif, la saison passée. Cette qualification intervient après le nul vierge (0-0) face à Al Hilal du Soudan au stade Omar Hamadi de Bologhine. A l’aller, les Algérois l’avait emporté sur le score de 2 buts à 1. Samedi, dans un stade plein à craquer, les Usmistes n’ont pas fourni un grand match, mais ont su gérer leur avance avec une bonne disposition tactique et des joueurs déterminés à ne pas rater ce rendez-vous avec l’histoire.

L’USMA avait échoué à deux reprises aux portes des demi-finales (1997 et 2004), malgré la qualité de son effectif de l’époque, mais cette fois, avec plus de moyens et de maturité, elle a exaucé le vœu des milliers de ses fans. Les hommes de Miloud Hamdi auraient pu prétendre à un résultat meilleur samedi avec un peu de réussite devant les bois, notamment par Aoudia qui a raté deux occasions nettes en première période.

Les visiteurs, qui se devaient de gagner pour espérer renverser la vapeur, n’ont pas été convaincants en attaque, ce qui a facilité la tâche aux camarades de Zemmamouche, toujours impérial dans ses bois. En seconde période, le jeu devient plus intense, les Soudanais se lancèrent en attaque dans un dernier sursaut d’orgueil. Ils ont eu quelques occasions de scorer, mais Zemmamouche et la défense ont annihilé toutes leurs tentatives au grand bonheur des supporters. L’USMA affrontera en finale TP Mazembe (RD Congo), vainqueur d’Al Merrikh (Soudan), sur le score de 3 buts à 0 dans l’autre demi-finale retour qui s’est jouée hier.

A l’aller, les Soudanais l’avaient emporté sur le score de 2 buts à 1. La finale aller aura lieu le 30 octobre au stade du 5 Juillet (Alger), sans Meftah et Andrea (suspendus), et la manche retour une semaine après (le 6 novembre). L’entraîneur Miloud Hamdi, qui est devenu le premier entraîneur à avoir permis à l’USMA d’accéder à ce stade de la compétition, a déclaré à la fin du match : «Je savais que la manche retour allait être difficile, mais nous avons bien su gérer notre avance du match aller.

Je suis très fier du comportement de mes joueurs et de cette qualification en finale. C’est un moment historique pour moi, pour l’équipe et pour le football national. Nous allons savourer cette qualification avant de préparer la finale qui sera encore plus difficile.» Son homologue d’Al Hilal, Nabil El Kouki, avait reconnu que la qualification s’était jouée à l’aller : «Nous avons beaucoup tenté, en vain.»                       

 
 

Categorie(s): sports

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..