Locomotivation

Elwatan; le Mardi 18 Mai 2010
1


Bonne nouvelle pour les voyageurs, après d'honnêtes revendications salariales, les trains ont repris leur longue marche et se sont remis sur leurs rails. Rien à voir avec le train de vie de l'Etat, qui lui ne s'arrête jamais et est en perpétuelle avancée. Mais maintenant que les promesses de celui-ci ont convaincu les cheminots de reprendre le travail, à qui le tour ? Les Algériens étant largement insatisfaits financièrement, quelle catégorie sera la prochaine à débrayer ? Les pilotes d'avion, les chauffeurs de bus ou les rameurs de barque ? Et si les piétons décidaient de faire grève et de ne plus avancer ? Le gouvernement importera-t-il des piétons pour décorer les trottoirs ou leur greffera-t-il de force un troisième pied ? Car à part quelques catégories bien particulières, personne n'est correctement payé.

Ce qui reste une énigme nationale, aucun des ministres de l'économie, qui ont défilé, n'a réussi à expliquer pourquoi la vie est si chère, proche des prix européens, et les salaires si bas, trop proches des pays les moins avancés. Hypothèse : les prix sont élevés parce que les marges sont énormes. Exemple : un kilo de viande hachée est acheté pour une bouchée d'herbe à une vache et revendue 1200 DA au consommateur carnivore. La marge ? 1000 DA, soit 600%, en considérant que le vacher a acheté l'herbe et qu'il ne l'a pas volée à un herbier. Autre exemple ? Le cousin d'un wali obtient un appartement à 100 000 DA, avec cuisine, salle de bains, de grandes baies vitrées et vue sur le peuple. Il le revend 5 millions de dinars. La marge ? 4 millions 900 000 DA, soit 5000%.

Pourquoi ne le revend-il pas à 200 000 DA et fait la même opération plusieurs fois ? Parce que son cousin wali ne va pas rester longtemps cousin, ou même wali. Parce que surtout, on sait peut-être construire des trains, mais on ne sait pas placer des rails pour aller loin.

Categorie(s): point zéro

Auteur(s): Chawki Amari

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..