Mâchoires, dentition, estomac : Gare au chewing-gum

Elwatan; le Samedi 2 Avril 2011
1


Mâcher du chewing-gum est, pour beaucoup d’entre nous, un plaisir, mais parfois une manie, pourtant, il y a les contre-indications.
D’abord la mâchoire : l’articulation temporo-mandibulaire et les muscles qui nous permettent de mâcher peuvent s’user lorsque l’on mâche excessivement du chewing-gum. On peut avoir des douleurs, et à long terme, on peut avoir des blocages de la mâchoire. Ensuite, la dentition : le sucre attaque les dents. Cela peut provoquer des maladies dentaires, dont d’importantes caries. Il y a aussi l’estomac : lorsque l’on mâche du chewing-gum, notre estomac produit du suc digestif, notre corps a l’impression que l’on mange quelque chose : le réflexe céphalique est activé.

L’estomac travaille donc inutilement, d’où des troubles d’estomac, des maux de ventre. De plus, cela peut nous donner une sensation de faim. Il ne faut pas oublier les intestins : les chewing-gums sans sucre contiennent des édulcorants, comme le sorbitol, qui contient un tiers de calories en moins que le saccharose. Un excès de sorbitol peut mener à de fortes diarrhées et des pertes de poids non voulues, ainsi que des problèmes d’intestin. Par jour, une personne ne devrait pas consommer plus de 20 grammes de sorbitol. Donc, un ou deux chewing-gums par jour, c’est beaucoup ! Un par semaine serait déjà bien plus raisonnable, compte tenu de tout cela... 

Categorie(s): epoque

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..