Maramane (Blida) : Une bourgade où tout manque

Elwatan; le Samedi 7 Mars 2009
1

La population de Maramane relevant de la commune de Blida qui manque de presque de tout a placé un grand espoir, pour sortir de l’isolement, dans la récente visite effectuée par le wali de Blida.
Dés son arrivée sur place, une foule compacte l’a abordé pour lui exposer ses multiples doléances. Interpellé sur le vif par un citoyen sur la prolifération de l’habitat précaire dans cette cité, le wali rétorquera que «ces bidonvilles augmentent de jour en jour et si chaque citoyen qui construit un gourbi bénéficie d’un logement, ceci ne fera que compromettre l’effort engagé dans ce domaine avec une mise à l’écart des postulants légitimes ».
Ainsi, il devient urgent de mettre un terme à l’expansion anarchique de l’habitat précaire. Par ailleurs, l’autre problème évoqué par les habitants de cette localité a trait à l’incontestable insuffisance du transport public qui pénalise lourdement les écoliers et les travailleurs. Les quelques bus qui desservent cette localité sont dans un état lamentable et ne répondent nullement aux conditions de sécurité et de confort. A ce sujet, le wali a invité les résidents désireux d’investir dans ce créneau à se rapprocher de l’administration locale compétente pour bénéficier des autorisations nécessaires. Sur un autre plan, un réseau d’assainissement et l’affectation d’une ambulance au profit du dispensaire de ce village sont réclamés avec insistance par la population.

Les parents d’élèves ont pour leur part vivement dénoncé l’absentéisme du corps enseignant préjudiciable à la scolarisation de leurs progénitures ainsi que la non perception de l’aide scolaire par une partie des bénéficiaires nécessiteux. L’habitat rural a été également un des soucis majeurs relevé par des citoyens qui souhaitent bénéficier des aides financières accordées par l'Etat dans ce domaine, mais ne disposant pas de titres de propriété pour en jouir.
A ce sujet, les détenteurs de lots de terrain non cadastrés ont été invités à déposer auprès de l’APC un dossier pour bénéficier d’un certificat de possession. Enfin, les habitants ont fait état de défaillances des « services postaux » au sein de cette localité et ce malgré l’existence d’un bureau de poste. Or, même le courrier n’est pas acheminé à ses destinataires, ce qui cause beaucoup de préjudices aux résidents : ratage d’examens scolaires et professionnels, non réception de convocations administratives…

Categorie(s): blida

Auteur(s): Hocine Mallek

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..