Médéa. Protestation contre la pénurie de gaz

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
1


Ainsi, le Titteri est isolé du reste du monde et risque de l’être davantage tant que la tempête de neige persiste. La plupart des axes routiers de cette wilaya y sont coupés. Dans cette wilaya, les coupures récurrentes de l’électricité sont signalées un peu partout. Les plus malheureux sont ceux qui ne sont pas raccordés au gaz naturel. Dans les nombreux douars isolés de Médéa, il y a pénurie de gaz butane et il est impossible de le transporter tant que les axes routiers sont coupés. Pas de journaux, pas de TV et pas d’Internet. La radio locale a même cessé d’émettre pendant un moment faute de personnel.  C’est son directeur qui a assuré le «service minimum». Hier, les habitants de Benchicao, El Bassour, Ouled Brahim ont fermé la RN1 au niveau du carrefour de l’Assistance (commune de Benchicao) pendant plusieurs heures pour protester contre la pénurie de gaz butane, de lait et de pain.

Le phénomène touche aussi plusieurs autres localités montagneuses de la wilaya de Médéa qui demeurent à ce jour isolées, alors que la tempête de neige avait été annoncée quelques jours avant ce remarquable événement climatique. «Cela fait plus de 50 ans qu’on a pas vu un phénomène pareil», débite un septuagénaire de Ben Haddou. En certains endroits, l’amoncellement de la neige dépasse les 120 cm alors que les flocons ne cessent de voltiger. La neige drape de son manteau blanc les paysages désormais alpestres. Par ailleurs, l’éclatement de plusieurs conduites amenant l’eau potable du barrage de Ghrib a privé du précieux liquide la ville de Médéa et ses environs depuis vendredi, alors que la station de traitement d’El Hamdania n’a fonctionné qu’à partir de lundi en raison de la coupure d’électricité.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): A.Teta

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..