Mehdi Lacen. Milieu de terrain : «Même blessé, je peux jouer contre l'Eire»

Elwatan; le Samedi 22 Mai 2010
1

Le milieu de terrain de Santander effectue son deuxième stage avec les Verts. Il nous parle de sa blessure qui risque de l'empêcher de jouer le match face à l'Irlande et des chances de l'EN lors du Mondial sud-africain.
- Vous êtes l'un des derniers éléments à avoir rejoint le stage. Comment avez-vous trouvé le groupe, notamment les nouveaux ?

Je suis content, très content d'être là avec le groupe. On travaille sérieusement. Pour les nouveaux, je les connais que de nom, car il n’y en a aucun qui joue en Espagne. Tout se passe bien pour le moment. J'ai été très bien accueilli lors de ma première sélection et c'est le même accueil qui a été réservé aux nouveaux.

- Même en vous entraînant avec le groupe, vous souffrez d'une blessure. Qu'en est-il ?

J'ai d'abord contracté une blessure au pied lors de ma première sélection face à la Serbie, avant d'être victime d'une blessure à l’os iliaque. Je m'entraîne avec le groupe, mais j'ai toujours mal. Je dois faire vraiment très attention pour ne pas aggraver ma blessure. J'ai aussi évolué le dernier mois avec mon club malgré mes douleurs.

- Selon le coach national, vous allez probablement ne pas jouer le match face à l'Eire en raison de cette blessure. Déçu de rater cette joute ?

J'ai pu jouer avec Santander, tout en traînant cette blessure. Je pense donc être apte à disputer ce match face à l'Irlande. Toutefois, c'est au coach et au staff médical d’en décider. C'est vraiment un très bon match à ne pas rater face à une très bonne équipe.

- Hormis l'Angleterre qui est favorite du groupe C, pensez-vous que l'Algérie a les chances de passer le premier tour ?

Tout le monde est d'accord pour dire que l'Angleterre est de loin le favori du groupe. Le premier match face à la Slovénie est déterminant. C'est très dur de passer le premier tour, si on perd ce match. En revanche, les chances de qualification au deuxième tour seront beaucoup plus faciles, si on gagne le match face à la Slovénie.

- Sur un plan personnel, vous avez évité de justesse la relégation avec Santander. Soulagé ?

On ne pensait pas que cela serait aussi difficile dans la mesure où on croyait qu'on allait assurer le maintien bien avant cette dernière journée. Ravi qu'on s'est maintenu, mais je ne vais pas faire la fête pour autant et je préfère plutôt oublier cette saison. Je suis loin d'être satisfait.

- Peut-on comprendre par là que vous n'êtes pas sûr de rester à Santander ?

Je suis encore lié pour une année avec Santander. Mais rien n'est encore décidé concernant mon avenir. Soit le club me vend pour récupérer de l'argent, soit je vais au terme de mon contrat. On m'a proposé une prolongation de contrat que j'ai refusée d'ailleurs.
Pour les offres, je n'ai aucune idée. Mais une chose est sûre, je resterai en Espagne. Pour le moment, je préfère me concentrer sur mon travail et préparer le Mondial avec les matchs amicaux et revenir au top physiquement.

Categorie(s): sports

Auteur(s): T. A. S.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..