Mise en service de Medgaz : Signature de 5 contrats de vente de gaz naturel

Elwatan; le Samedi 2 Avril 2011
57076


La compagnie nationale des hydrocarbures a signé jeudi avec ses partenaires dans le gazoduc Medgaz les contrats de vente de gaz naturel. Le premier contrat a été signé avec la compagnie espagnole Cepsa qui détient 20% dans le gazoduc et il porte sur une quantité de 1,6 milliard de mètres cubes. C’est la vice-présidente commercialisation, Yamina Hamdi, qui a signé les contrats pour Sonatrach. Pour Cepsa, c’est Dominique de Riberolles qui a signé. Le deuxième contrat a été signé par Jean Marie Dauger, directeur général adjoint de gaz de France-Suez, qui détient 12% dans le gazoduc. Il porte sur 0,96 milliard de mètres cubes.

Le troisième contrat a été signé avec la filiale Sonatrach implantée en Espagne, Sonatrach Gaz Comercializadora. Il porte sur un volume de 2,88 milliards de mètres cubes. Avec ce contrat, Sonatrach va augmenter les volumes qu’elle vend en Espagne. Elle détient aussi deux autres filiales de vente directe de gaz en Angleterre et en Italie.  Le quatrième contrat a été signé par Alvaro Quiralte, directeur énergie de la compagnie espagnole Endesa, qui détient 12% dans le gazoduc. Il porte sur un volume de 0,96 milliard de mètres cubes. Le cinquième contrat a été signé par Angel Chiarri, directeur énergie de la compagnie Iberdrola, qui détient 12% dans le gazoduc. Au total les quantités portent sur 8 milliards de mètres cubes par an, ce qui est la capacité initiale du gazoduc. L’entrée en vigueur de ces contrats de vente a débuté hier à travers les opérations commerciales après l’ouverture de la vanne offshore du gazoduc qui a eu lieu il y a un mois et les essais techniques sur le réseau espagnol.

Sonatrach considère que la conclusion de ces accords commerciaux permet de renforcer son rôle de fournisseur stable et fiable de gaz naturel en Europe et elle consolide aussi sa position d’acteur direct sur le marché espagnol du gaz naturel, à travers la signature de l’accord avec sa filiale en Espagne. Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, qui était présent à la cérémonie, a indiqué que «l’Espagne et les pays du sud de l’Europe sont nos partenaires privilégiés» et «l’Algérie s’est toujours montrée un partenaire fiable qui n’a jamais failli à ses engagements». Le ministre a évoqué aussi l’objectif de l’Algérie d’accroître ses réserves d’hydrocarbures et surtout celles du gaz naturel en développant l’exploration. Pour sa part, le PDG de Sonatrach a évoqué dans la signature de ces contrats le fait que Sonatrach va augmenter les volumes qu’elle commercialise directement en Europe, notamment en Espagne avec la signature de l’accord avec sa filiale qui porte sur environ 3 milliards de mètres cubes et consolider ainsi sa position d’acteur direct sur le marché espagnol du gaz naturel.

Selon le responsable de Sonatrach, l’Algérie a déjà exporté mille milliards de mètres cubes de gaz aux pays du bassin méditerranéen et principalement vers la France, l’Italie et l’Espagne. Le PDG de Cepsa a indiqué que le projet de Medgaz est né en 1999 avec la fin du monopole sur le commerce du gaz et que Sonatrach et Cepsa ont porté le projet avant d’être rejoints par d’autres partenaires. Le directeur adjoint de GDF-Suez a souligné la nécessité des visions stratégiques et de long terme dans le secteur du gaz naturel vu que les investissements sont considérables et stratégiques, d’où l’importance de la coopération et du partage du risque, a-t-il indiqué. Le gazoduc Medgaz est le troisième pipeline qui relie l’Algérie à l’Europe, mais le premier la relie directement sans passer par un pays tiers. Ainsi depuis hier, il est en service sur le plan commercial.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Liès Sahar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..