Mohseen Nassili : Le champion de l’improvisation !

Elwatan; le Jeudi 9 Octobre 2014
89559


Mohseen Nassili fait partie de ces artistes qui peuvent improviser des heures et des heures sans trac ni bégaiement. Agé de 41 ans, ses penchants pour l’humour datent de son enfance. Il a eu le privilège de jouer avec l’humoriste Souilah (Salah Aougrout) dans une célèbre émission loufoque que diffusait l’ENTV dans les années 1990, en l’occurrence «Ibtissama». «Avec Souilah, on ‘anglait’ juste le thème, le reste venait face à la caméra», se souvient-il. Et de poursuivre : «On organisait aussi des soirées au complexe touristique Le Grand Bleu. Je n’ai jamais préparé mon scénario. Une fois sur scène, des idées bien enchainées sortaient à travers des paroles tirées de la réalité et  faisaient rire le public !»

Mohseen fréquente depuis l’âge de 20 ans l’association culturelle El Manar et les cafés de la célèbre place Ettout de Blida, deux lieux constituent, pour lui, une source d’inspiration. Ses nombreuses collaborations avec Souilah ont fait de lui la relève de ce dernier à Blida.
«Dans les cafés, on parle de tout et de rien. C’est dans ces endroits qu’on peut avoir des idées artistiques et s’inspirer d’une réalité sociale, par exemple. A l’association El Manar, j’ai fait un peu de théâtre. Mais ce sont surtout les rencontres avec des artistes de Blida comme Salah Aougrout, Tayeb Belahsane et Settouf, que Dieu ait son âme, qui m’ont aidé à maîtriser, plus ou moins, les spectacles humoristiques», se souvient-il.

Mohseen a créé, en compagnie de ses deux amis Fayçal et Mahfoudh, un groupe spécialisé dans l’animation humoristique, appelé Trio El Marah (la détente). Avec ce groupe, il s’est produit dans plusieurs villes algériennes avec beaucoup de succès. En 2013, il est revenu à la télévision, sur une chaîne privée cette fois (les choses ont bien changé depuis 1997 !). Il a participé au célèbre sitcom M’habet Khater (au bon gré), diffusait sur la chaîne El Djazaïria et rediffusé en 2014. Il campait Super-Dahmane, un rôle s’inspirant de Superman mais avec un humour «algérianisé» en plus.

Pour Mohseen Nassili, l’humour ne se limite pas aux spectacles et rôles dans des fictions télévisés. Il compte enregistrer, pour les enfants, des chansons humoristiques et pédagogiques à la fois. Comme quoi entre Mohseen et l’humour, il y a une histoire de… fidélité !

Categorie(s): magazine

Auteur(s): Mohamed Benzerga

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..