Mondial 2014: les billets flambent au marché noir pour le match Algérie-Burkina Faso

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
1


Une vingtaine de jeunes, munis de plus de dix billets chacun, scandaient  à haute voix: "Achetez aujourd'hui ! Profitez de l'occasion, avant que les prix  n'atteignent 10.000 dinars le jour du match". Ces vendeurs, très sollicités  par des fans des Verts venus des quatre coins du pays, imposaient des tarifs  "non-négociables" de 5000 DA l'unité, sous les regards de policiers qui tentaient  de les en éloigner calmement.          

A 11h du matin, ces revendeurs ont écoulé la plus grande partie des  billets, au vu de la forte demande émanant essentiellement de supporters en  provenance des wilayas de l'est, du sud et de l'ouest du pays, prêts à faire  "tous les sacrifices" pour avoir une place sur les gradins le jour du match  tant attendu.        

"Nous n'avons pas le choix. Nous avons fait plus de 700 km pour assister  à cette rencontre historique et nous devons acheter les billets à tout prix",  lancent trois jeunes venus de la wilaya d'El Tarf.  C'est le cas également de ce groupe de supporters venus de la wilaya  Béchar. "Nous sommes arrivés au stade à 4 heures du matin. Nous avons été déçus,  lorsqu'on nous a informés que tous les tickets ont été épuisés hier".         

Compatissant à leur détresse, un revendeur a accepté de leur accorder  une remise de 800 DA sur chaque billet. La colère et l'indignation étaient perceptibles sur les visages de ces  dizaines de fans des Fennecs pris au dépourvu, eux qui s'attendaient à un déroulement  normale de la vente des billets. Un malheur qui a fait le bonheur de ces "maquignons"  également présents à travers les différents quartiers de la ville.                               

 

Le choix du stade contesté                  

Les supporters qui n'ont pu acquérir leurs billets d'accès aux prix fixés  par la direction du complexe Mustapha-Tchaker, soit 300 DA pour les gradins  et 1.000 DA les tribunes, sont allés jusqu'à remettre en question la décision  de la FAF de faire jouer un match aussi important dans un stade, dont la capacité  d'accueil ne dépasse pas 35.000 places.        

Pour eux, les stades Chahid-Hamlaoui à Constantine, 19 mai 1956 à Annaba  ou celui de l'Unité Maghrébine à Bejaia, sont les mieux indiqués pour abriter  ce genre de rencontres, qui attirent des milliers de supporters. "Même les joueurs ont besoin d'évoluer devant un public dépassant 50.000  voire 60.000 spectateurs pour qu'ils se donnent à fond, lorsqu'ils sentent ce  soutien impressionnant des supporters. Et puis l'équipe nationale appartient  à tout le pays et il faut qu'elle évolue dans les grands stades des autres wilayas",  ont indiqué, à l'unanimité, plusieurs fans des Verts, heureux, tout de même,  de s'être procurés des billets.         

Faisant cependant contre mauvaise fortune, bon coeur, ces supporters  ne regrettent pas d'avoir payé chers leurs billets. "Le plus important est que  les Verts se qualifient au Mondial et que le drapeau national soit porté haut",  ont-ils clamé.

Categorie(s): sports

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..