Musée des beaux-arts de San Francisco : Exposition du couturier Jean-Paul Gaultier

Elwatan; le Samedi 11 Fevrier 2012
64830


Après Montréal, l’exposition bénéficiera d’une visibilité internationale. Le musée présentera, en effet, l’exposition au Dallas Museum of Art  du13 novembre 2011 au 12 février 2012, puis aux Fine Arts Museums of San Francisco, de Young  du 24 mars  au 19 août 2012. Elle circulera ensuite à la Fundación Mapfre - Instituto de Cultura, Madrid du 26 septembre  au 18 novembre 2012  et au Kunsthal Rotterdam, aux Pays-Bas du 9 février au 12 mai 2013. La directrice et  conservatrice en chef  du Musée des  beaux- arts de Montréal explique, qu’elle voulait réaliser une exposition sur Jean-Paul Gaultier pour son humanité. «Au-delà de la virtuosité technique résultant de l’exceptionnel savoir-faire des différents métiers de la haute couture, d’une imagination débridée et de collaborations artistiques historiques, il offre une vision ouverte de la société, un monde de folie, de sensibilité, de drôlerie et d’impertinence où chacun peut s’affirmer comme il est, un monde sans discrimination, une ‘‘couture fusion’’ unique. Il y a chez Jean-Paul Gaultier une vraie générosité et un message social très fort, sous couvert d’humour et de légèreté. C’est une esthétique humaniste qui me touche beaucoup».

Le couturier Jean-Paul Gaultier considère que son exposition est une création à part entière et non une rétrospective. L’exposition en question est riche de 140 ensembles accessoirisés  de haute couture et de prêt-à-porter. La plupart des pièces exposées  n’ont jamais fait l’objet d’une quelconque exposition. De nombreux objets et documents d’archives sont également accessibles au public pour la première fois, dont entre autres des croquis, des costumes de scène, d’extraits de films, de défilés, de concerts, de vidéo-clips, de spectacles de danse et même d’émissions télévisées  sont les objets exposés. De même que ses nombreuses et emblématiques collaborations artistiques seront mises à l’honneur dans l’univers du cinéma avec Pedro Almodóvar, Peter Greenaway, Luc Besson, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, la danse contemporaine avec Angelin Preljocaj, Régine Chopinot, Maurice Béjar, la variété française avec Yvette Horner, Mylène Farmer et de la pop internationale  avec Kylie Minogue et surtout Madonna - qui, par amitié pour le couturier, a exceptionnellement accepté de prêter deux corsets iconiques de son «Blond Ambition World Tour».

Une place importante est également accordée à la photographie de mode, grâce aux prêts de tirages souvent inédits de photographes contemporains et d’artistes renommés  tels que Andy Warhol, Cindy Sherman, Erwin Wurm, David LaChapelle, Richard Avedon ou encore  Mario Testino. Le Musée des beaux-arts de Montréal innove en collaborant avec la compagnie théâtrale québécoise UBU, à qui il a confié la conception et l’animation d’une création multimédia aussi poétique que ludique. Denis Marleau et Stéphanie Jasmin ont imaginé d’animer une trentaine de visages grâce à une projection audiovisuelle. Coiffés des remarquables perruques et chapeaux, ces mannequins ponctuent le parcours de leurs surprenantes présences.

Il est à noter qu’un important ouvrage monographique, le premier sur Jean-Paul Gaultier, est publié par le Musée des beaux-arts de Montréal. Ce livre d’art de grand format est présenté sous forme de coffret. La monographie rassemble des documents d’archives et plus d’une cinquantaine d’entrevues, sollicitées pour cette occasion, auprès des principaux collaborateurs et muses de Jean Paul Gaultier, ainsi que des artistes pour lesquels il a créé des costumes. 

Categorie(s): mode

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..