Noureddine Bahbouh: "les règles politiques actuelles ne sont pas saines"

Elwatan; le Mercredi 8 Fevrier 2012
1


Cet ancien ministre a passé en revue sur les ondes de la Chaîne III sa vision sur l’organisation et le rôle politique que devra jouer son parti  alors que « les règles politiques actuelles ne sont pas saines », a-t-il estimé.

Ainsi, M.Bahbouh qui va du fait que « la population ne s’identifie plus dans tout ce qui est entrepris ce qui explique que les gens manifestent leur mécontentement d’une autre manière » axe l’ensemble de son programme  à « donner de la considération au citoyen ».

 « Nous devons nous orienter vers une autre forme de gouvernance, nous devons faire participer le citoyen à tout ce qui se passe dans le pays et lui montrer qu’il y a moyen de sortir de ce qui se passe aujourd’hui en se mobilisant », a-t-il dit avant d’ajouter plus loin que « le combat doit être mener sur les principales préoccupations du citoyen que sont l’école, la santé, l’économie… »

Interrogé sur la possibilité d’être prêt pour les prochaines échéances électorales, M.Bonouh a répondu qu’ « un parti politique n’est pas celui qui s’organise autour des échéances, un parti politique est une activité pérenne.  Nous allons participer selon nos moyens, nous n’avons pas la prétention de vouloir avoir un nombre très important d’élus mais nous avons la prétention de défendre notre programme ».  

« Pour nous la campagne électorale qui viendra sera une occasion de nous faire connaître, de présenter notre programme et de mobiliser autour de nous », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M.Bahbouh a jugé que  les bilans des ex ministres faisant partis de son  parti son positifs. il s’agit de Mouldi Aissaoui, ancien ministre de la Jeunesse et sports, Abdelaziz Ben M’hidi, ancien ministre du Tourisme,  et lui-même ministre de l’Agriculture).

 
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mina Adel

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..