Nous sommes Français et musulmans

Elwatan; le Lundi 28 Mars 2011
1


Le discours dominant n’est pas à l’altérité. «L’entre-nous» se rétrécit dangereusement dans une forme de pureté dangereuse. Le voisin devient étranger, surtout s’il est d’une autre culture,  notamment musulmane.
Par le truchement de raccourcis sophistes, les idioties de comptoir deviennent un mode de pensée, des vérités «vraies». «La majorité des Français pensent comme moi», le leitmotiv des soi-disant pourfendeurs de la pensée unique remplace la réflexion, le courage se noie dans la bêtise, l’outrance se drape d’orgueil et la naphtaline se fait parfum pour les adeptes d’une France fantasmée, opposée au multiculturalisme, forcément un échec. Les vieilles armoires ne recèlent pas que de trésors, des rancunes, des haines ne demandent qu’à sortir.


Les plateaux de télévision servent de déversoir, les racistes honteux d’hier sont apôtres de la liberté d’aujourd’hui, du parler-vrai. On peut dire désormais que les Noirs et les Arabes sont des délinquants, que les musulmans sont des occupants, que l’identité française est menacée par les immigrés…
«Depuis les années 1980, le thème de l’Islam hexagonal est devenu l’un des marronniers fétiches de la presse française où les représentations de l’autre musulman se réduisent le plus souvent à du ‘‘prêt-à-clicher-islamique’’ à la limite de la caricature : images de femmes voilées fanatisées, d’hommes barbus au regard menaçant, de croyants en prière pris de dos, de foules vociférantes au cri d’Allak Akbar !

(Dieu est grand), d’apprentis jihadistes en partance pour l’Irak ou l’Afghanistan…» Le livre de France Keyser et de Vincent Geisser, Nous sommes Français et musulmans (éditions Autrement), nous fait découvrir que les gens ordinaires sont extraordinaires, que la France cathodique est un univers mystérieux d’où sont exclus tous les bronzés, que des Zidane, il y en a partout : ils sont éducateurs, élus locaux, comédiens, etc., et que le droit à l’indifférence n’est pas un vain mot. Ce livre est une formidable réponse à toutes les politiques de la peur, à tous les discours anxiogènes.
Evidemment, France Keyser et Vincent Geisser ne seront pas invités sur les chaînes de télévision, squattées par les «néocons», les Eric Zemmour, Elisabeth Lévy and co. Ils nagent à contre-courant de l’idéologie dominante et la télévision a horreur de l’intelligence.

Categorie(s): france-actu

Auteur(s): Rémi Yacine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..