Nouvelles de Batna

Elwatan; le Mercredi 12 Mai 2010
1


Tribunal criminel : 20 ans de prison ferme pour le meurtrier d'un commerçant

Un jeune homme B.H., âgé de 25 ans, habitant la commune de Aïn Touta, a été condamné par le tribunal criminel de Batna à 20 ans de prison pour meurtre avec préméditation sur la personne de T.B., tenant un kiosque à tabac dans la même localité. Les faits remontent au 10 juin 2005, à 22h. Des passants, attirés par un bruit de bagarre provenant d'un kiosque sis à la place du 11 Décembre (Aïn Touta), et dont le rideau était baissé, ont vite fait d'alerter les agents de police qui viendront pour découvrir le jeune homme T.B., à moitié nu, et tout maculé de sang. A l'intérieur, un autre homme, B.H., également à moitié nu, gisant dans une marre de sang. Transportée aux urgences, la victime succombera à ses blessures (16 coups assenés par une baïonnette). Le condamné, a-t-on fait remarquer, a plaidé la légitime défense, arguant du fait que la victime qui lui avait mis la baïonnette sur la gorge, voulait le contraindre à consommer de la drogue et à avoir des relations sexuelles. Il est à noter que le procureur général avait requis la peine de mort.

Un quinquagénaire se donne la mort

Un quinquénaire, père de 3 enfants, habitant la localité rurale de Hassi Tamehrit, commune de Aïn Djasser, s'est donné la mort lundi passé en ingurgitant de l'insecticide (moubyd). Les raisons demeurent inconnues. Selon des sources proches, une mésentente familiale aurait été à l'origine de ce terrible drame.

Arris : Construction d'un CEM à M'Zata

Dans un quartier aussi isolé que Si Zouiyedh, situé à la sortie d'Arris, sur la route menant vers Biskra, un CEM verra bientôt le jour; un cadeau inestimable pour des enfants, contraints de faire un trajet de 3 km par jour pour se rendre à l'école la plus proche, et c'est dur, surtout en période hivernale.
Ainsi, le cauchemar des enfants de M'zata, localité d'arris, prendra fin avec la réalisation de cet établissement, dont les travaux viennent d'être entamés grâce à la bonne volonté de quelques responsables, conscients de la situation vécue par ces enfants. Ce projet, qui date du mois d'avril 2007, et pris en charge par des entreprises bénévoles, privées et étatiques, connaît enfin sa concrétisation. Un simple passant pourra remarquer le grand chantier de terrassement de masse. Le suivi des travaux est assuré, note-t-on, par les services de la daïra, un élu de l'APC et deux subdivisionnaires (SUCH ET ADLEP), tous mobilisés pour mener ce projet à bon port.
La Touiza, une ancienne méthode de travail, symbole de l'union et de la bonne foi des citoyens de la commune d'Arris, œuvrera fermement pour le bien-être de la population et arrivera certainement à bout des souffrances des jeunes écoliers de Si Zouiyedh.

Categorie(s): batna

Auteur(s): Houda. hamadouche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..