Nouvelles de Béchar

Elwatan; le Jeudi 31 Mars 2011
1


-Les abonnés d’internet s’interrogent

Les abonnés à internet ne savent plus à quel saint se vouer. Il est de plus en plus difficile de se connecter au net à Béchar et aucune explication n’est fournie aux utilisateurs. «Parfois, la connexion est coupée pendant toute la journée et plusieurs fois par mois, sans aucune explication et au moindre retard de paiement de la facture, on est coupé. Ce n’est pas normal», se plaint un usager.               

-Les appartements de type F2 indésirables

Plus de 200 bénéficiaires de logements sociaux n’ont pas encore récupéré leurs clefs au niveau de l’OPGI. «Il s’agit, essentiellement, de personnes qui refusent de se voir attribuer des appartements de type F2, en plus d’autres postulants ayant déménagé ou décédé», explique une source de cette institution. «Dans un délai de 15 jours, c’est-à-dire à partir du 3 avril prochain, ces personnes seront automatiquement écartées et ne pourront plus en bénéficier, sauf sur décision du wali», ajoute cette source. Pour rappel, la daïra de Béchar a procédé à la distribution de 1343 logements sociaux la semaine passée.
Une distribution jugée très satisfaisante par la quasi-totalité des habitants.  

-Rénovation du réseau électrique

Plus de 11 milliards de centimes sont consacrés au renouvellement de l’éclairage public à travers la ville de Béchar dont l’ancien réseau est jugé défaillant. En effet, selon une source de la Sonelgaz, les interventions des différentes équipes de réparation se sont avérées très coûteuses et inefficaces. Les travaux ont débuté dans de nombreux quartiers à l’instar de Debdaba, le centre-ville et sont pratiquement achevés sur la route reliant le centre ville à Béchar-Djedid. En parallèle, la direction de l’hydraulique a lancé plusieurs opérations, toujours au centre-ville, pour la rénovation des réseaux d’assainissement et d’AEP. Des dizaines de fuites sont enregistrées quotidiennement sur les anciens réseaux. Le boulevard Émir Abdelkader de Debdaba, l’une des principales artères de la ville, est fermé à la circulation depuis plusieurs jours. D’après le directeur de l’hydraulique, M.Réchis Mourad, «d’autres travaux vont être lancés, incessamment, à travers les quartiers pour anéantir définitivement les nombreuses fuites d’eau qui se sont transformées en marres stagnantes laissant émaner des odeurs nauséabondes».              

Categorie(s): actu ouest

Auteur(s): A. Boutaleb

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..