On vous le dit

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
1


-Un grand intérêt pour le Marathon international de Ghardaïa

La 3e édition du Marathon international de l’agence Eventos, qui aura lieu du 22 au 26 mars prochain, attire un grand monde, selon ses organisateurs. En plus des sélections militaires, de la DGSN, de la Protection civile, ceux de la direction des services pénitentiaires prendront part à cette compétition. Aussi, des Algériens amoureux de la foulée libre, d’Oran, Tlemcen, Blida, Béjaïa, Tizi Ouzou, Annaba, Skikda, Tipasa, Boumerdès et Alger seront aux côtés des athlètes de pays étrangers. Ils viennent pour le moment d’Espagne, de Tunisie, de France, d’Italie, du Portugal et de Belgique. Par ailleurs, nous avons appris que des récompenses très intéressantes du sponsor Condor seront offertes aux vainqueurs.

-Une fillette de neuf ans subit avec succès une greffe de six organes   

L’hôpital des enfants de Boston, nord-est des Etats-Unis,  a réussi dimanche une opération de transplantation impliquant six organes, dont une particulièrement exceptionnelle de l’œsophage, sur une fillette de neuf  ans, a indiqué l’hôpital sur son site Internet. Alannah Shevenell souffrait depuis 2008 d’une «tumeur rare et agressive» qui s’était propagée à l’estomac, au foie, au pancréas, à l’œsophage, à l’intestin grêle et au gros intestin, rendant obligatoire une greffe multiple. «Après l’échec de tous les traitements, le directeur du Centre de transplantation pédiatrique de l’Hôpital des enfants (PTC) a pensé à une transplantation multiple qui enlèverait la tumeur et remplacerait les six organes affectés», selon un communiqué publié dimanche sur le site Internet de l’hôpital.  L’opération a duré 14 heures et les organes provenaient d’un seul et même donneur. La petite fille est, depuis, retournée chez elle dans le Maine (nord-est) et «pourra à terme vivre tout à fait normalement», selon le chirurgien.  

-Des Israéliens font la loi en Colombie

Dans l’édition de ce dimanche du quotidien colombien Le Temps, de Bogota, une information fait état d’un scandale sans précédent d’ex-militaires israéliens dans la localité de Taganga, située dans une baie en bord de mer des Caraïbes. Venus il y a cinq ans en voyage touristique dans cette cité balnéaire, ces Israéliens sont revenus pour, cette fois, s’installer et s’approprier les lieux en troublant l’ordre public. «Ce qui se passe est très grave», a déclaré le maire Carlos Caicedo.
En effet, ces ex-militaires israéliens ont fait main basse sur la vente de la drogue, ils exploitent le tourisme sexuel infantile, imposent des normes de payement d’impôts et dirigent le commerce. En somme, une mafia qui se balade en 4x4 avec arme au poing.

La population, agacée par un tel comportement et qui voit ces étrangers prendre les commandes de la localité face à la passivité de la police, rapporte le journal colombien, a réagi. Ceci a poussé les autorités locales à faire appel à l’armée pour mettre un  terme à cette anarchie mafieuse et a également saisi leur chancellerie pour réviser la situation de ces Israéliens qui viennent dicter leur loi en Colombie.

-Le juge slovaque Tomka élu président de la Cour internationale de justice            

Le Slovaque Peter Tomka, 55 ans, a été élu, hier, président de la Cour internationale de justice (CIJ). Il  succède au juge Japonais, Hisashi Owada, a annoncé la cour, qui siège à La Haye. «Peter Tomka (Slovaquie) a été élu aujourd’hui président de la Cour internationale de justice (CIJ) par ses pairs», a indiqué dans un communiqué la CIJ, principal organe judiciaire des Nations unies. Le juge mexicain, Bernardo Sepulveda-Amor, 60 ans a, quant à lui, été élu   vice-président. Il succède à Peter Tomka, qui était jusqu’ici vice-président. La durée des mandats de MM. Tomka et Sepulveda-Amor, respectivement juges de la CIJ depuis 2003 et 2006, est de trois ans. M. Tomka a été notamment ambassadeur de la Slovaquie auprès de l’ONU (1999-2003). M. Sepulveda-Amor a, lui, été ambassadeur du Mexique aux Etats-Unis (1982) et ministre des Affaires étrangères du Mexique (1982-1988). La CIJ, composée de quinze juges, se prononce sur les différends qui opposent les Etats.

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..