On vous le dit

Elwatan; le Samedi 11 Fevrier 2012
1


-Un juge d’instruction écroué à  Chlef

Un juge d’instruction près le tribunal de Ténès a été placé sous mandat de dépôt, jeudi dernier, pour «sollicitation d’un avantage indu». Il a été incarcéré à la prison centrale de Chlef. L’action en justice engagée contre lui fait suite, apprend-on, à une plainte d’un fournisseur d’équipements pour les jeunes bénéficiaires de l’Ansej de Bouzeghaïa. La mise en détention provisoire du juge intervient également après la mission d’inspection dépêchée, en janvier dernier, par le ministre de la Justice, qui a auditionné ce juge d’instruction, le plaignant et un président d’APC d’une ville côtière de la daïra de Beni Haoua. L’avocat de ce magistrat, Me Abdelkader Bennegouch, a précisé que «contrairement a ce qui a été dit, mon client ne fait l’objet d’aucune poursuite pour  corruption ou trafic d’influence». «Le magistrat, comme tout citoyen, bénéficie toujours de la présomption d’innocence tant qu’il n’a pas été définitivement condamné par la justice.» Une affaire à suivre...

-Un ancien ministre sur une liste indépendante

Mohamed Allalou, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, dans les années 2000, conduirait une liste d’indépendants dans la wilaya de Bouira, a-t-on appris de bonnes sources à Tlemcen, ville où il avait occupé aussi le poste de directeur de la jeunesse et des sports avant d’être promu dans le gouvernement de l’époque, sous Benflis.  Rencontré deux fois à Tlemcen, il y a quelques années, M. Allalou, depuis son départ du gouvernement, s’était fait oublier en refusant de parler de politique.

-Un jeune se suicide à Tazgaït

Un jeune de 25 ans vient de mettre fin à ses jours au domicile familial, situé au douar Tounine, à 5 km de Tazgaït, sur  le versant sud du Dahra. C’est sa sœur qui a fait la macabre découverte il y a 3 jours. Le malheureux jeune homme aurait profité de l’absence des autres membres de sa famille pour mettre fin à ses jours par pendaison.
Selon le voisinage, le passage à l’acte serait motivé par le chômage et la misère dans lesquels se trouvait sa famille, ce qui contredit la version des services de sécurité qui privilégient la piste de la démence pour justifier cet acte. Le corps de la victime a été transféré à la morgue de l’hôpital de Sidi Ali, à 25 km à l’ouest de Tazgaït, pour autopsie.

-Mort du dernier vétéran de la Première Guerre mondiale  

Le dernier vétéran connu de la Première Guerre mondiale, la Britannique Florence Green, 110 ans, est morte samedi à son domicile, en Angleterre, ont annoncé, hier, les médias britanniques. Florence Green, qui avait rejoint les rangs de la Royal Air Force (RAF) à 17 ans, en 1918, était connue pour être la dernière personne ayant servi pendant la guerre 14-18, a-t-on ajouté de même source. Bien que n’ayant jamais été envoyée sur le front, elle était reconnue comme ayant servi pendant la guerre. Claude Choules, le dernier soldat connu de la Grande Guerre, est décédé en Australie, en mai 2011, à 110 ans.

-Un ingénieur russe condamné pour espionnage        

Un ingénieur du cosmodrome russe de Plessetsk (nord-ouest) a été condamné à 13 ans de prison pour avoir transmis à  la CIA des informations secrètes concernant les missiles stratégiques russes, ont annoncé, hier, les services spéciaux russes (FSB).  Le lieutenant-colonel Vladimir Nesterets «a reconnu sa culpabilité pour le transfert, contre rémunération, d’informations sur les missiles stratégiques russes de la dernière génération qui constituent un secret d’Etat», a indiqué le FSB dans un communiqué.     «Nesterets a été condamné pour haute trahison à 13 ans de camp à régime sévère», poursuit le FSB. Il s’est vu retirer également son grade militaire de   lieutenant-colonel.   

Categorie(s): actualité

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..